Cela vous intéressera aussi

Les statines figurent aujourd'hui parmi les hypolipémiantshypolipémiants - ou anticholestérolémiants - de référence. Leur utilisation est indiquée en cas d'hypercholestérolémie isolée, ou associée à une hypertriglycéridémie. Mais toujours en complément d'un régime alimentaire adapté.

Comment agissent les statines ?

Ces médicaments agissent en inhibant l'hydroxyméthylglutaryl (HMG) CoA réductase (HMG CoA reductase). Cette enzymeenzyme est connue à la fois pour limiter la synthèse hépatique du cholestérolcholestérol et pour stimuler l'activité de lipoprotéineslipoprotéines contribuant à l'augmentation du taux de « mauvais cholestérol. Il s'agit du cholestérol à lipoprotéines de basse densité plus connu sous l'appellation de LDL-cholestérol (pour Low density lipopotein).

Des contrindications ou précautions ?

Maux de tête, troubles digestifs, éruptions cutanées, fatigue... la majorité des effets secondaires rapportés par les patients recevant des statines restent légers et de courte duréedurée. Plus rarement, la prise de ces traitements peut entraîner une élévation du taux de certaines enzymes hépatiques (les transaminases notamment) et des myalgies, autrement dit des douleursdouleurs musculaires. Celles-ci doivent être considérées comme un signe d'appel et immédiatement signalées au médecin. Des cas de rhabdomyolyserhabdomyolyse sévère ont en effet été observés, le plus souvent lorsqu'une statine était utilisée en association avec d'autres traitements.

Sources :

  • Manuel Merck - 4e édition
  • Afssaps