Grippe : un médicament réduit drastiquement sa propagation

Classé sous :grippe , baloxavir , prévention de la grippe

Avec l'épidémie de coronavirus, on parle moins de la grippe saisonnière qui fait pourtant autour de 10.000 morts chaque année en France. Le baloxavir, un antiviral du laboratoire Roche commercialisé sous la marque Xofluza®, est homologué dans plusieurs pays depuis 2018 dans le traitement contre la grippe. Menée sur des furets (l'animal modèle pour la grippe), une nouvelle étude publiée dans Plos Pathogens montre aujourd'hui que ce médicament soigne non seulement les symptômes de la maladie, mais réduit aussi sa durée et le risque de transmission par contact direct ou indirect.

« Le baloxavir a un double effet spectaculaire », s'enthousiasme Leo Yi Yang Lee, chercheur au centre d'études sur la grippe à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et principal auteur de l'étude. « Les médicaments antiviraux actuels se contentent de traiter la grippe chez le patient infecté ». À l'inverse, le baloxavir pourrait être pris par des personnes saines en contact avec des malades ou dans les populations à risque comme les personnes âgées. Et comme une seule dose est apparemment suffisante, ce médicament pourrait constituer une alternative à la vaccination. Des tests chez l'humain sont en cours. « Si ces derniers s'avèrent concluants, le baloxavir pourrait changer radicalement la manière dont nous gérons les épidémies de grippe saisonnière », prédit Wendy Barclay, chef du département des maladies infectieuses de l'Imperial College de Londres et coauteur de l'étude.

Le Xofluza®, un médicament contre la grippe, permet également d’éviter sa propagation. Il pourrait être administré en prévention chez des personnes saines en contact avec des malades ou à risque. © Genentech, Twitter