La Normandie faisait de la résistance, le dernier bastion non touché par l'épidémie de grippe est tombé. L'ensemble du territoire métropolitain est entré dans la phase d'épidémie de la grippe saisonnière. Cette maladie virale, contagieuse et virulente, fait chaque année des milliers de victimes. Elle a déjà fait 26 morts en France depuis le mois de novembre 2019 alors que l'attention se focalise actuellement sur le nouveau coronavirus venu de Chine.

 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : comment lutter contre le virus de la grippe Le virus de la grippe affectionne particulièrement le froid, qui lui permet de survivre plus lnull

Les « indicateurs de l'activité grippale » ont enregistré une « forte augmentation » la semaine dernière et l'épidémieépidémie s'est déclarée en Normandie, dernière région de métropole qui était encore épargnée, selon les chiffres hebdomadaires officiels publiés mercredi. Les consultations pour syndromesyndrome grippal enregistrées par le réseau Sentinelles ont bondi de 62 % par rapport à la semaine précédente, à 301 pour 100.000 habitants, tandis que la grippe a représenté 15,3 % des motifs de visites de SOS Médecins contre 11,3 % la semaine précédente, a détaillé l'agence sanitaire Santé publique France. Près de 9.000 personnes se sont rendues aux urgences pour un syndrome grippal (+56 %, à 8.821 passages). Parmi elles, 810 ont été hospitalisées, soit 72 % de plus qu'une semaine auparavant.

Les consultations pour syndrome grippal enregistrées par le réseau Sentinelles ont bondi de 62 % par rapport à la semaine précédente. © Réseau Sentinelles, Agence publique France
Les consultations pour syndrome grippal enregistrées par le réseau Sentinelles ont bondi de 62 % par rapport à la semaine précédente. © Réseau Sentinelles, Agence publique France

Les jeunes enfants sont plus touchés

Contrairement à d'autres années, les enfants semblent touchés de façon importante par l'épidémie : les moins de cinq ans représentent près d'un tiers des passages aux urgences et des hospitalisations pour grippe. Depuis le mois de novembre, 311 cas graves ont été admis en réanimation dont 26 sont décédés. L'âge moyen de ces cas graves est de 52 ans et 73 % présentaient des facteurs de risquefacteurs de risque de complication (âgés de plus de 65 ans, maladies chroniques, etc.). Chez ces derniers, les trois-quarts n'étaient pas vaccinés contre la grippegrippe (parmi ceux dont le statut vaccinal était connu).

Voir aussi

Vaccin contre la grippe : un assemblage aussi complexe qu'un grand vin

Le premier vaccinvaccin créé avec une intelligenceintelligence artificielle

Chaque année, la grippe saisonnière touche 2 à 6 millions de personnes. Elle entraîne des dizaines de milliers de passages aux urgences et fait 10.000 morts en moyenne. L'hiverhiver dernier, l'épidémie avait entraîné une mortalité moins élevée que la moyenne des années précédentes, mais malgré tout importante, compte-tenu de sa courte duréedurée, avec environ 8.100 décès estimés pendant les deux mois de phase épidémique.


Grippe saisonnière : 22 morts en France depuis novembre

Article de Nathalie Meyer, publié le 31 janvier 2020

Elle revient tous les ans à la même époque. Toujours très contagieuse. Parfois aussi très virulente. La grippe saisonnière. Selon un dernier bilan, elle aurait déjà fait 22 morts en France depuis le mois de novembre 2019.

Alors que le monde s'inquiète de la propagation du coronaviruscoronavirus 2019-nCoV venu de Chine, l'Agence nationale de santé publique française publie aujourd'hui quelques chiffres concernant la plus classique grippe saisonnière qui sévit dans notre pays depuis le mois de novembre. Une grippe portée essentiellement par deux virusvirus différents : le virus A (H1N1), du type le plus dangereux et le virus B/Victoria, du type le plus fréquent. Des virus qui ont déjà fait 22 morts parmi lesquels, deux enfants de moins de 15 ans.

Au cours de la dernière semaine, les consultations ont fortement augmenté, passant de 122 pour 100.000 à 190 pour 100.000. Tout comme les hospitalisations qui concernent toutefois essentiellement les enfants et les personnes âgées. Toutes les régions de France métropolitaine sont désormais touchées par l'épidémie. À l'exception de la Normandie qui apparaît tout de même en phase préépidémique.

Fièvre, gorge irritée, nez bouché ou qui coule, douleurs musculaires et articulaires, maux de tête, yeux douloureux. Ce sont les symptômes de la grippe qui doivent vous alerter. Ils sont proches de ceux du coronavirus. En cas de doute, il est recommandé de contacter directement le 15. © Kurhan, Adobe Stock
Fièvre, gorge irritée, nez bouché ou qui coule, douleurs musculaires et articulaires, maux de tête, yeux douloureux. Ce sont les symptômes de la grippe qui doivent vous alerter. Ils sont proches de ceux du coronavirus. En cas de doute, il est recommandé de contacter directement le 15. © Kurhan, Adobe Stock

Grippe saisonnière vs coronavirus

Le meilleur moyen d'éviter la contamination par l'un des virus de la grippevirus de la grippe saisonnière reste la vaccinationvaccination. Mais les médecins rappellent aussi les attitudes à adopter pour se protéger soi-même et son entourage : se laver régulièrement les mains, tousser et éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs jetables et porter un masque une fois le syndrome grippal avéré.

Des précautions qui devraient également aider à lutter contre la propagation du coronavirus. Au 31 janvier 2020 au matin, six cas avaient été confirmés en France et 213 morts recensés en Chine. Alors que les spécialistes notent que, même si l'on ne sait pas grand-chose de sa transmissibilité ou de sa virulence réelle, la plupart des malades semblent touchés par des formes mineures de l'infection. Le taux de mortalité actuellement de l'ordre de 2 à 5 % devrait même descendre sous la barre des 1 % avec le temps. Un chiffre à comparer avec celui de la grippe saisonnière qui peut atteindre les 0,5 % en France.