Tous les hivers, des millions de français contractent la grippe et le rhume. Pourtant, ces deux virus ne s'entendent pas du tout, l'un empêche même l'autre d'agir. © Rido, Adobe Stock

Santé

Rhume et grippe : ils ne peuvent pas vous infecter en même temps

ActualitéClassé sous :infection , rhume , grippe

La grippe et le rhume sont les infections respiratoires les plus courantes en hiver. Des scientifiques ont découvert que les deux virus se font concurrence. Ainsi, être infecté par un virus de type influenza réduit le risque d'attraper d'autres infections respiratoires, comme le rhume provoqué par les rhinovirus.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : comment lutter contre le virus de la grippe  Le virus de la grippe affectionne particulièrement le froid, qui lui permet de survivre plus longtemps. L’Institut Pasteur nous dévoile, dans cette interview de Vincent Enouf, directeur adjoint du Centre national de référence de la grippe, pourquoi ce virus bien connu revient tous les ans. 

Chaque hiver, des millions de français n'y échappent pas, ils attrapent soit un bon rhume ou la grippe. Ces deux maladies sont causées par deux familles de virus : les rhinovirus pour le rhume et les influenzas pour la grippe. Bien qu'ils infectent les mêmes cellules de la muqueuse respiratoire à la même période, ces deux virus ne collaborent pas, au contraire ! Ils s'inhibent l'un l'autre de telle sorte que vous aurez moins de chance d'attraper un rhume en même temps qu'une grippe.

Plus de 40.000 personnes avec une infection respiratoire ont fait l'objet d'une étude statistique publiée dans Pnas : 35 % d'entre eux étaient infectés par un des onze types de virus respiratoires testés mais seulement 8 % l'étaient par au moins deux virus à la fois ! Un résultat étonnant qui met en lumière les interactions parfois hostiles qui existent entre les virus.

Deux virus en particulier ne sont pas faits pour s'entendre, il s'agit des virus Influenza et des rhinovirus. Tous les deux actifs en hiver, ils infectent les mêmes cellules de la muqueuse respiratoire pour provoquer écoulement nasal et autres symptômes désagréables.

La prévalence des infections des virus Influenza A (en orange) et des infections des rhinovirus (en rouge) en fonction des années. Quand la prévalence des infections à Influenza augmente celle des infections à rhinovirus diminue. © Sema Nickbakhsh et al.

Rhume et grippe, une entente difficile

Pourtant, vous ne pourrez pas être infecté par ces deux virus en même temps. « Un des résultats surprenants de notre étude est la diminution des cas d'infection par les rhinovirus, agent responsable du rhume, durant le pic épidémique de la grippe », indique le docteur Sema Nickbakhsh de l'Université de Glasgow et premier auteur de l'étude.

Selon eux, quand le virus de la grippe attaque les cellules des voies respiratoires, l'immunité innée se met en marche. Il se déclenche alors une tempête d'interférons pour contrecarrer l'infection virale. Si, par hasard, un rhinovirus essayait lui aussi d'infecter les cellules, il serait terrassé par les interférons.

« Nous étudions plusieurs scénarii possibles. Les virus peuvent entrer en compétition pour infecter les cellules du corps ou la réponse immunitaire complique l'infection d'un autre type de virus », explique-t-il. Cela fonctionne aussi dans l'autre sens, si vous avez déjà été infecté par un rhinovirus, vous aurez moins de chance d'attraper la grippe par la suite.

Ces recherches laissent entendre que l'incidence des infections grippales n'est pas seulement liée à la saison, à l'âge ou à la santé de l'hôte, mais aussi à l'incidence des autres infections virales. Mieux comprendre les interactions virus-virus pourrait améliorer nos prédictions d'épidémies saisonnières et nos stratégies pour les combattre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !