Grippe et gastro-entérite sont bien installés partout en France. © auremar, fotolia

Santé

L'épidémie de grippe s'intensifie et a déjà fait plus de 1.000 morts

ActualitéClassé sous :médecine , grippe , gastro-entérite

L'épidémie de grippe s'amplifie dans toutes les régions de France métropolitaine. L'efficacité du vaccin s'avère faible à modérée.

« Environ 1.100 décès tous âges confondus sont attribuables à la grippe, depuis le début de la surveillance », a indiqué l'agence sanitaire Santé publique France mercredi 6 février dans son bulletin hebdomadaire d'après des chiffres arrêtés au 20 janvier. Tous les indicateurs de l'activité grippale sont en augmentation (consultations chez les médecins généralistes, passages aux urgences, hospitalisations...) alors que l'épidémie s'était déjà généralisée à toutes les régions la semaine dernière (voir article plus bas).

Parmi plus de 12.000 patients qui se sont présentés aux urgences la semaine dernière, 1.823 ont été hospitalisés (+70 % par rapport à la semaine précédente), selon le réseau Oscour. Ces hospitalisations concernent principalement les 75 ans ou plus (43 %) et les enfants de moins de 5 ans (15 %). Plus généralement, la part des hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal parmi les hospitalisations est de 30/1.000, en « très forte augmentation » (18/1.000, la semaine précédente), souligne l'agence sanitaire SpFrance.

Carte d’interpolation spatiale des taux d’incidence départementaux des syndromes grippaux (pour 100.000 habitants), semaine 05 de 2019. Cartes consultables sur www.sentiweb.fr. © Inserm

Depuis le premier novembre, 630 cas graves de grippe (dont 139 la semaine dernière) admis en réanimation ont été signalés. Parmi eux, 48 décès ont été enregistrés, tous chez des adultes, en particulier chez des 65 ans et plus (33).

En ville, le taux de consultations pour syndrome grippal a atteint 536 pour 100.000 habitants (+47 % par rapport à la semaine précédente), selon le réseau de surveillance Sentinelles. Dans les quelque 10.000 établissements pour personnes âgées (Ehpad, unités de soins de longue durée à l'hôpital, maisons de retraite), 160 foyers d'infections respiratoires aiguës ont été attribués à la grippe.

L’efficacité du vaccin contre la grippe est faible

Chez l'ensemble des personnes à risque, l'efficacité de la vaccination en médecine de ville est, selon de premières estimations, « modérée » (59 %) contre le virus A (H1N1)pdm09 et « faible » (19 %) contre le virus A (H3N2), indique SpFrance. Ces résultats préliminaires émanent du « réseau Sentinelles qui produit une estimation de l'efficacité du vaccin à éviter une infection grippale conduisant à une consultation chez un médecin généraliste, explique l'agence sanitaire. Ces estimations seront affinées dans les semaines à venir », précise-t-elle.

Les Antilles sont pour leur part passées en phase épidémique, tandis que Mayotte reste en dessous du seuil épidémique, en dépit d'une augmentation des passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal.

Pour en savoir plus

Grippe : l'épidémie est installée partout en France

Article de Relaxnews publié le 1er février 2019

La grippe est là et bien là : l'épidémie s'est installée dans toutes les régions de France métropolitaine, a indiqué l'agence sanitaire Santé publique France.

La semaine passée, l'épidémie s'est étendue à la Normandie, jusque-là la dernière région de métropole épargnée, selon le Bulletin hebdomadaire de Santé publique France. L'agence sanitaire fait état d'un « excès de mortalité toutes causes observé chez les personnes de 15-64 ans et de 85 ans ou plus » lors des deux premières semaines de janvier. Elle souligne cependant que les premières estimations du nombre de décès attribuables à la grippe ne seront disponibles que dans les prochaines semaines. Elle relève également « une part importante de la grippe dans les hospitalisations ».

Parmi les patients qui se sont présentés aux urgences la semaine dernière, plus d'un millier ont été hospitalisées, soit près de 400 de plus que la semaine précédente, selon le réseau Oscour. Ces hospitalisations concernent principalement les 75 ans ou plus (39 %) et les enfants de moins de 5 ans (20 %). Plus généralement, la part des hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal parmi les hospitalisations était de 18/1.000, en « forte augmentation » par rapport à la semaine précédente (11/1.000). Depuis le premier novembre, 422 cas graves de grippe (dont 92 la semaine dernière) ont été admis en réanimation. Parmi eux, 33 décès ont été enregistrés, tous chez des adultes, en particulier chez les 65 ans et plus (22 sur 33).

En ville, le taux de consultations pour syndrome grippal est aussi en « forte augmentation »: il est passé de 223 pour 100.000 habitants à 339 pour 100.000 la semaine dernière, d'après les estimations du réseau de surveillance Sentinelles. Les Antilles sont pour leur part passées en phase pré-épidémique.

Selon le réseau Sentinelles, 5.609 personnes participent à la surveillance de la grippe en population générale via le site GrippeNet.fr. Les volontaires « peuvent s'inscrire à tout moment (pas besoin d'être malade) », précise-t-il.

Quelles sont les régions les plus touchées de France ? Carte d’interpolation spatiale des taux d’incidence départementaux des syndromes grippaux (pour 100.000 habitants), semaine 04 de 2019. Cartes consultables sur www.sentiweb.fr. © Inserm

La gastro sévit encore

Outre la grippe, la France est touchée par les autres épidémies classiques de saison. La gastro-entérite « dépasse légèrement le seuil épidémique pour la troisième semaine consécutive ». En métropole, 116.000 nouveaux cas ont été relevés en médecine générale la semaine dernière, selon le réseau Sentinelles. Les régions les plus touchées, marquées par les taux d'incidence (nouveaux cas, NDLR) les plus élevés sont la Provence-Alpes-Côte d'Azur (258 cas pour 100.000 habitants, le Grand Est (222) et les Hauts-de-France (217).

Sur le front de la varicelle, maladie virale très contagieuse surveillée par le réseau Sentinelles depuis 1990, une activité modérée a été relevée. Six foyers en régions ont été observés, touchant fortement les Pays de la Loire (281 cas pour 100.000 habitants), les Hauts-de-France (51) et, de façon modérée la Nouvelle-Aquitaine (29), le Centre-Val de Loire (26), la Bourgogne-Franche-Comté (20), et l'Auvergne-Rhône-Alpes (20).

Enfin, l'épidémie de bronchiolite est « en régression », selon Santé publique France. Parmi les 2.495 enfants de moins de deux ans vus aux urgences pour bronchiolite du 21 au 27 janvier, 1.013 (41 %) ont été hospitalisés. L'épidémie est terminée en Ile-de-France et en Martinique, et elle est en passe de l'être dans le Centre Val de Loire et en Guadeloupe.


Grippe et gastro en 2011

Article de Destination Santé publié le 7 janvier 2011

Les seuils épidémiques de la grippe et de la gastro-entérite ont été franchis en ce début d'année. Pour passer entre les gouttes, il est plus que jamais nécessaire de respecter les règles élémentaires d'hygiène.

  • Pour tout savoir sur la grippe, consultez le dossier complet 

L'épidémie de grippe s'intensifie et la gastro-entérite confirme sa progression. Selon les médecins du réseau Sentinelles, l'incidence des syndromes grippaux a été estimée à 438 cas pour 100.000 habitants la semaine dernière, largement au-dessus du seuil épidémique. Celui-ci en effet, est fixé à 177 cas pour 100.000 habitants.

Au total, 208.500 nouveaux cas de grippe ont été recensés en France durant la semaine dernière, et 13 régions métropolitaines ont franchi le seuil épidémique. Les incidences les plus élevées ont été observées dans le Nord-Pas-de-Calais (1.142 cas pour 100.000 habitants), la Basse-Normandie (600 cas), le Poitou-Charentes (579), l'Île-de-France (561), le Centre (469), la Champagne-Ardenne (398), la Bretagne (393 cas), Rhône-Alpes (342), les Pays de la Loire (309), la Franche-Comté (282), Provence-Alpes-Côte d'Azur (233), le Languedoc-Roussillon (194) et enfin le Limousin (188). L'âge médian des malades s'établit à 30 ans, et 51 % des cas concernent des femmes.

Respectez les règles d’hygiène

Selon les groupes d'observation régionaux de la grippe (Grog), « Les trois types de virus A(H1N1), A(H3N2) et B continuent de circuler, mais le virus grippal A(H1N1) semble devenir majoritaire ». Les infections respiratoires aiguës sont en hausse. Elles représentent 20 % des actes de médecine générale et 24 % des actes de pédiatrie. Selon le modèle de prévision, le niveau d'activité des syndromes grippaux devrait continuer d'augmenter la semaine prochaine.

Par ailleurs et toujours durant la semaine dernière, le réseau des médecins Sentinelles a enregistré 210.000 nouveaux cas de diarrhée aiguë. Avec une incidence nationale de 334 cas pour 100.000 habitants, le seuil épidémique (286 cas pour 100.000 habitants) est largement dépassé. La Champagne-Ardenne (979 cas pour 100.000 habitants), la Haute-Normandie (738), le Languedoc-Roussillon (690), la Bretagne (485), Midi-Pyrénées (410), la Bourgogne (384), le Centre (362) figurent parmi les régions les plus affectées. L'épidémie est bien là !

Veillez donc à bien appliquer les gestes d'hygiène élémentaires, et notamment le lavage des mains à l'eau et au savon, plusieurs fois par jour, à chaque passage aux toilettes et durant la préparation des repas.

Pour aller plus loin, consultez les bulletins des Grog et du réseau des médecins Sentinelles.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi