Une étude montre que nos chiens sont porteurs d’une variété étonnante de virus de la grippe. Aucun cas de transmission à l’Homme n’a toutefois été rapporté. Mais pour combien de temps encore ?
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Explications sur le virus de la grippe La grippe est une maladie qui fait peur. Jean-François Saluzzo, virologue à l'OMS et auteur d'un ouvrage sur la question, revient en détail sur les virus influenza, à l'origine de la grippe. © Futura-Sciences

Aux États-Unis, les cas de grippe se multiplient. Les cliniques vétérinaires ne désemplissent plus. Les cliniques vétérinaires ? Oui, car il s'agit là d'une épidémieépidémie de grippe canine. Et, à en croire des chercheurs de l'Icahn School of Medicine (New York, États-Unis), mieux vaut la prendre au sérieux. Nos chiens, en effet, pourraient constituer les réservoirs d'une future pandémie humaine.

Rappelons que le virus de la grippevirus de la grippe est capable de franchir la barrière des espècesespèces, les hôteshôtes principaux étant les oiseaux et les porcs. Au cours du processus, des recombinaisons virales donnent naissance à de nouvelles variétés de virus. Puis, ces variétés nous atteignent et créent des pandémies, car, sans exposition préalable, notre système immunitairesystème immunitaire se trouve démuni.

Aux États-Unis, une épidémie de grippe H3N2 fait rage dans la population canine. À tel point que les vétérinaires mettent en garde. Comme chez les humains, le virus pourrait être fatal aux chiens les plus faibles. © ulkas, Fotolia

Aux États-Unis, une épidémie de grippe H3N2 fait rage dans la population canine. À tel point que les vétérinaires mettent en garde. Comme chez les humains, le virus pourrait être fatal aux chiens les plus faibles. © ulkas, Fotolia

De dangereuses recombinaisons de virus 

Les chercheurs américains se sont penchés sur les génomesgénomes de virus de la grippe prélevés sur des chienschiens en Chine ; ces virus contenaient notamment des segments de la souche H1N1 responsable de la pandémiepandémie de 2009. Mais ils ont surtout découvert plusieurs nouvelles souches de la grippe issues de réassortiments de gènesgènes et laissant craindre la possibilité d'une transmission à l'Homme.

« L'histoire que nous avons déjà écrite avec le porc, une dizaine d'années avant la pandémie de 2009, semble vouloir se répéter », prévient Adolfo Garcia-Sastre, l'auteur principal de l'étude. Ainsi, en attendant d'en savoir plus, les chercheurs appellent à prendre toutes les précautions utiles dès l'apparition de symptômessymptômes chez nos chiens (traitement, mise en quarantaine, etc.) et même avant (vaccinationvaccination).