Les bains de bouche à la chlorhexidine sont censés maintenir une bonne santé bucco-dentaire en aidant à combattre les bactériesbactéries à l'origine des maladies gingivales, des cariescaries ou de la mauvaise haleine. Ils sont souvent prescrits suite à un traitement dentaire ou un détartragedétartrage complet. Le problème, c'est que la chlorhexidine ne tue pas seulement les « mauvaises » bactéries, elle tue aussi les bonnes, celles qui constituent le microbiomemicrobiome naturel de la bouche, met en garde une nouvelle étude parue dans Scientific Reports.

Après avoir mené des tests sur 36 volontaires, les chercheurs ont constaté qu'un bain de bouche deux fois par jour pendant une semaine conduit à une perte importante de diversité du microbiome buccal, ainsi qu'une acidification de la salivesalive qui peut conduire à une déminéralisation des dents. Encore plus gênant : la chlorhexidine empêche les bactéries de réduire les nitrates en nitrites, ce qui affecte la biodisponibilitébiodisponibilité du nitrite. Or, le nitrite a un effet vasodilatateurvasodilatateur. Dans une précédente étude, l'équipe avait montré que les bains de bouche à la chlorhexidine peuvent augmenter la pression artériellepression artérielle chez les individus normaux ou souffrant déjà d'hypertensionhypertension.

Les bains de bouche à la chlorhexidine sont toutefois utiles dans certaines conditions, par exemple dans les cas de gingivitegingivite où la salive est trop alcalinealcaline. Mais ils ne devraient pas être utilisés de façon continue et en traitement de « routine », en l'absence de résultats plus complets sur ses effets, conclut l'étude.