Miel naturel et miel trafiqué : comment faire la différence ? © volff, Adobe Stock
Santé

Comment reconnaître le miel naturel du faux miel

Question/RéponseClassé sous :Alimentation , miel naturel , fraude alimentaire

[EN VIDÉO] Comment reconnaître le miel naturel du faux miel ?  Le miel naturel possède de nombreux bienfaits, mais on trouve aussi dans le commerce des miels non conformes à base de sirops sucrés. Les différences sont parfois difficiles à détecter ; voici nos conseils. 

Le miel naturel, produit par les abeilles à partir du nectar, possède de nombreux bienfaits. On trouve pourtant dans les rayons du miel transformé à base de sirop de glucose ou de maïs, contenant de l'amidon ou des colorants. Un faux miel qui n'a évidement pas les mêmes qualités que le vrai. Comment distinguer le vrai miel du faux miel ?

Selon les directives européennes, seul le produit du butinage du nectar par les abeilles a droit à l'appellation « miel ». Dans la réalité, on trouve dans les magasins de nombreux ersatz de miel à bas prix, fabriqués à partir de sirop de maïs, de canne à sucre de mélanges de fructose, dextrines et matlodextines. Certaines abeilles sont, en outre, parfois nourries elles-mêmes à base de sirop de sucre et non de nectar de fleur.

En 2016, une étude européenne a montré que 14,2 % des miels vendus dans l'UE étaient non conformes. Pour autant, ces faux miels sont quasiment impossibles à distinguer à l'œil nu, d'autant plus que les fabricants ajoutent des colorants et des additifs pour les faire ressembler au miel naturel. Certains indices peuvent toutefois vous mettre sur la piste.

Le miel naturel ne se dilue pas facilement dans l’eau et a tendance à se déposer au fond de la tasse. © Syda Productions, Adobe Stock

D’où vient le miel ?

Depuis le 1er septembre 2019, la loi oblige les fabricants à indiquer le pays d'origine sur l'étiquette. Les miels originaires de Chine ou des pays asiatiques sont notamment suspectés d'utiliser des sirops de glucose pour nourrir leurs abeilles ou de « couper » le miel avec du sirop. Attention ! une provenance UE n'est pas une garantie : « L'Espagne a importé en 2014 plus de 15.000 tonnes de miel en provenance de Chine, dont une grande partie a été ensuite réexpédiée en Europe, et notamment en France », signale FranceAgriMer. Préférez les miels IGP ou indiquant une origine précise (région ou pays).

Quels ingrédients dans le miel naturel ?

Le miel peut être monoclonal, polyfloral ou issu du miellat, comme le miel de sapin. Généralement, les miels monofloraux indiquent le nom de la plante (acacia, lavande, tilleul, sapin...) tandis que les miels polyfloraux indiquent la région d'origine (miel de Provence, miel du Luberon, miel des Alpes...). Dans tous les cas, la composition doit être exclusivement 100 % miel ou mélange de miels extrait à froid (sans chauffage ni pasteurisation). Si d'autres ingrédients sont indiqués (arômes, conservateurs, sucre ou sirop de glucose), ce n'est pas un vrai miel.

Le miel cristallise-t-il ?

Lorsqu'il vient d'être récolté, le miel naturel est très liquide. Au fil du temps, il a tendance à se cristalliser naturellement pour former une masse solide et homogène. Ce processus est plus ou moins long selon les types de fleurs et le taux de fructose et de glucose, mais il finit toujours par se produire au bout de deux mois à un an. À l'inverse, le faux miel reste toujours liquide ou se cristallise sous forme de couches ou de paquets.

Le miel est-il rapidement absorbé ?

Le vrai miel se dépose au fond d'une tasse d'eau et a tendance à faire des grumeaux. Il faut bien le remuer pour le mélanger avec le liquide, même chaud. Le miel transformé a un degré d'humidité plus élevé et se dissout très facilement. De même, le miel naturel déposé sur une tranche de pain n'est pas absorbé, alors que le faux miel imprègne rapidement le pain.

Le miel naturel contient-il des impuretés ?

Un miel naturel va toujours comporter quelques impuretés (particules de pollen, propolis, cire...). La couleur peut varier d'un pot à l'autre en fonction de la saison ou la météo, même pour un miel de même origine. Le miel à base de sirop de sucre présente lui une texture parfaitement lisse et homogène qui reste stable au fil du temps.

Le miel sent-il bon et son goût dure-il longtemps ?

Le vrai miel dégage un discret parfum rappelant l'arôme des fleurs ou de la plante à partir duquel il est obtenu. Son goût subtil disparaît rapidement et il est altéré par la chaleur. Le faux miel dégage lui une odeur de sucre ou de caramel, et son goût reste longtemps en bouche en raison de la forte présence de sucre et d'éventuels arômes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !