Les faux ongles sont à la mode. Ils permettent d'obtenir des mains soignées et esthétiques. Le rendu est certes séduisant, mais il existe aussi des risques pour la santé, en raison des produits utilisés. Explications.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Changez de visage en un clic avec Omote Changer de visage à volonté : le fantasme sent la science-fiction mais dans le monde virtuel, null

Quand les ongles sont mous et cassants, ou qu'on se les ronge, on pense alors souvent à se faire poser de faux onglesongles. Mais est-ce sans risque ? L'AnsesAnses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) recommande une pose réalisée par un professionnel et la déconseille aux femmes enceintes et aux jeunes.

Types de faux ongles : adhésifs, en gel et en résine

Il existe plusieurs types de faux ongles :

  • les faux ongles adhésifs. Ils sont fabriqués à partir d'une matière plastiqueplastique qui prend la forme de l'ongle. Il suffit de les coller dessus ;
  • les faux ongles obtenus à partir de gels durcissants. Ils nécessitent l'utilisation d'un matériel spécifique. Le gelgel durcit à l'aide d'un catalyseurcatalyseur (rayons ultravioletsultraviolets, lumièrelumière spécifique, spray) pour prendre la forme d'un bel ongle ;
  • les faux ongles en résine. Ils doivent être collés sur les ongles à l'aide d'une résine très résistante.

Danger des faux ongles : fragilisation et allergies

S'ils sont esthétiques et rencontrent un vif succès, les faux ongles ne sont pas sans danger. En effet, les produits utilisés pour leur pose (colle, gel, résine) ne sont pas anodins et peuvent engendrer des risques pour les ongles et les tissus alentour. Des allergies aux produits utilisés sont possibles, provoquant de l'eczéma ou des rougeurs. De plus, l'ongle naturel peut s'infecter (mycosemycose).

« Qu'on les choisisse en résine ou en gel, le problème reste le même : les faux ongles abîment l'ongle naturel sous-jacent, qui s'amincit et devient cassant », prévient le docteur Catherine Oliveres-Ghouti, dermatologuedermatologue à Paris. « Il peut y avoir des complications dues à des infections bactériennes. L'ongle naturel devient jaune ou vert, et se décolle. Ces infections sont favorisées par la pose de faux ongles longs, qui permettent aux microbes de s'infiltrer. Les résines pour leur part, entraînent des problèmes particuliers. Elles attaquent parfois la peau sous l'ongle, celui-ci prend une couleurcouleur très blanche et peut se décoller. Sans oublier les risques d'allergiesallergies, locales ou à distance, par exemple au niveau des paupières... »

Il est recommandé d’avoir recours à un professionnel pour la pose de faux ongles. © foto Arts, Shutterstock
Il est recommandé d’avoir recours à un professionnel pour la pose de faux ongles. © foto Arts, Shutterstock

Conseils sur les faux ongles

L'ANSM recommande que la pose soit réalisée par un professionnel et déconseille les faux ongles aux personnes suivantes : jeunes de moins de 16 ans, femmes enceintes, personnels soignants, personnes devant subir une intervention chirurgicale, ayant des ongles abîmés ou souffrant de maladies des ongles. En cas de problème, il faut faire retirer les faux ongles par un professionnel.

Si vous tenez absolument à avoir des faux ongles, portez-les le moins longtemps possible et choisissez un institut spécialisé. Si c'est pour une occasion particulière (mariage, soirée...), faites poser des capsules pendant seulement quelques jours. Cependant, la meilleure solution est encore de s'en passer !

Si vos ongles sont mous, évitez de les ronger. Ou alors consultez un dermatologue, il pourra détecter une carencecarence ou une maladie de l'ongle et traiter le problème.