Il est important de surveiller ses grains de beauté. © Ocskay Bence, Fotolia

Santé

Grains de beauté : pourquoi les faire surveiller ? Quand sont-ils dangereux et quand faut-il les enlever ?

Question/RéponseClassé sous :médecine , naevus , Dermatologie

Le grain de beauté ou naevus est un amas de cellules mélanocytaires (les cellules pigmentaires) dans la peau, formant le plus souvent une petite tache marron ou une petite grosseur cutanée rosée ou brune. On le retrouve principalement sur les zones exposées au soleil (dos chez l'homme, jambes chez la femme...).

Il y a deux raisons principales à l'injonction de faire surveiller ses grains de beauté :

  • les naevus constituent un facteur de risque de mélanome (cancer de la peau) : plus on a de grains de beauté, plus on est à risque d'avoir un mélanome, notamment au-delà de 50 grains de beauté ;
  • le mélanome débutant peut ressembler à s'y méprendre à un naevus, et seul un médecin, en particulier un dermatologue, peut le diagnostiquer : 80 % des mélanomes se présentent sous la forme d'une tache apparaissant sur la peau, ressemblant le plus souvent au début de son évolution à un naevus. 20 % des cas de mélanome proviennent de la transformation maligne d'un naevus préexistant.
Macro de lésion cutanée bénigne. © Mantia82, Fotolia

Il est donc important de faire surveiller ses grains de beauté, et ceci est d'autant plus vrai chez les personnes présentant un facteur de risque associé de mélanome :

  • phototype clair (peau claire, cheveux blonds ou roux, yeux clairs, taches de rousseur, peau qui rougit avant de bronzer...) ;
  • antécédent familial ou personnel de mélanome ;
  • antécédents de coups de soleil
  • expositions solaires intenses notamment durant l'enfance.

Quand est-il dangereux et faut-il le faire enlever ?

Un naevus bénin a généralement une allure :

  • symétrique, lui donnant une allure ronde ou ovalaire ;
  • homogène (une seule couleur, régulièrement répartie) ;
  • des bords bien réguliers ;
  • un diamètre inférieur à six millimètres.

Il en découle une règle dite de l'abécédaire, permettant de repérer les naevus atypiques, plus à risque de transformation en mélanome, ou de constituer un risque de survenue de mélanome sur le reste de la peau notamment s'ils sont nombreux.

Naevus sur le dos. © Ocskay Bence, Fotolia

A = Asymétrique ; si l'on trace un trait imaginaire au milieu du grain de beauté, les deux parties n'ont pas la même forme.

B = Bords irréguliers, comme sur une carte de géographie.

C = Couleurs différentes associant du brun clair, blanc, brun foncé, rosé...

D = Diamètre supérieur à six millimètres (la taille approximative d'une gomme de crayon).

E = Évolution : tout grain de beauté (et plus généralement toute lésion de la peau) qui se modifie, change de couleur, démange, prend du relief, s'étale, saigne, devient croûteux... nécessite une consultation médicale pour contrôler qu'il ne s'agit pas d'un mélanome débutant.

Un grain de beauté présentant ces caractéristiques est susceptible d'être un mélanome et il doit être montré à un médecin pour décider s'il faut l'enlever, le plus souvent sous anesthésie locale au cabinet du médecin.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi