Le cancérologue, appelé aussi oncologue, est spécialisé dans le traitement des cancers ou tumeurs malignes. © Richard Villalon, Forolia.
Santé

Cancérologue

MétierClassé sous :Métiers de la santé , médecine , cancer

Le cancérologue ou oncologue est un médecin spécialisé dans le traitement des cancers. Doté d'une rigueur scientifique sans faille et d'une grande humanité, ce professionnel de santé est aussi important en terme de prévention qu'en terme de lutte contre le cancer. Alors, décidé à combattre le crabe ?
 

Médecin spécialisé, le cancérologue, appelé aussi oncologue, est chargé de diagnostiquer et de traiter chez le patient toutes formes de tumeurs malignes ou cancers « solides ». Les cancers du sang (lymphomes, myélomes, hémopathies) sont en revanche traités par un hématologue. C'est le médecin généraliste qui oriente son patient vers un cancérologue, suite à des suspicions de maladies et prescriptions d'examens. Le cancérologue va, si besoin, faire des tests complémentaires et établir un diagnostic plus précis en définissant le type de cancer et son stade d'évolution.


Une fois la pathologie identifiée, le cancérologue décide du traitement le plus adapté. Après consultation avec d'autres spécialistes, il peut ainsi décider de prescrire un traitement chirurgical (opération consistant à retirer la tumeur identifiée), une chimiothérapie (perfusion de médicament agissant sur les cellules cancéreuses) ou une radiothérapie (rayonnements ionisants qui permettent de détruire les cellules cancéreuses tout en préservant au mieux les tissus sains alentour) pour traiter le cancer touchant des tissus du corps humain (organes, peau, os...). En cas de traitement chirurgical, l'oncologue oriente son patient vers un chirurgien. Dans tous les cas, le cancérologue assure également le suivi de son patient afin de contrôler l'évolution de la maladie, prévenir ou traiter les effets secondaires indésirables voire les éventuelles rechutes. Les différents traitements (chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie) peuvent être administrés au patient de façon indépendante ou complémentaire, selon le type de cancer et son stade d'évolution.


Le cancer peut toucher tous les organes et systèmes du corps humain : cancer du sein, cancer de la prostate, cancer des poumons, cancer de la peau, cancer des os, cancer du sang, cancer colorectal, cancer du col de l'utérus, cancer du cerveau... Certains oncologues sont d'ailleurs spécialisés en gynécologie, neurologie, urologie, etc. afin de prendre en charge au mieux ces formes de cancers.

Les principales compétences d'un cancérologue et qualités à avoir

Le métier de cancérologue nécessite de grandes qualités humaines et bien sûr scientifiques :

  • savoir interpréter des résultats d'analyse ;
  • connaître les traitements les mieux adaptés selon le type de cancer ;     
  • avoir une grande capacité d'écoute ;
  • faire preuve d'empathie tout en gardant une certaine distance ;
  • savoir être pédagogue auprès du patient et de sa famille ;
  • être rigoureux et consciencieux dans son travail ;
  • avoir une bonne résistance au stress ;
  • avoir une bonne forme morale.
Parmi les traitements possibles de lutte contre le cancer, la chimiothérapie qui consiste à détruire les cellules cancéreuses ou bien à les empêcher de se multiplier. © auremar, Fotolia.

Les conditions de travail d'un cancérologue

Le métier de cancérologue n'est pas un métier facile. L'oncologue exerce en hôpital dans des conditions parfois difficiles et tendues, où journées de travail et gardes de nuit peuvent parfois s'enchaîner. Côtoyant la maladie au quotidien, l'oncologue doit savoir faire preuve d'humanité auprès des ses patients et de leur famille, mais il doit aussi savoir garder une certaine distance et ne pas trop s'impliquer sur le plan émotionnel afin de rester en bonne santé.

Comment devenir cancérologue ?

Le métier d'oncologue est accessible après un bac + 11. Après la première année commune des études de santé (PACES), puis les deuxième et troisième année validant le Diplôme de formation générale en sciences médicales (DFGSM), le candidat doit valider trois années supplémentaire afin d'obtenir son Diplôme de formation approfondie en sciences médicales (DFASM). À la suite des épreuves classantes nationales (ECN), le candidat se spécialise en oncologie et repart pour cinq années d'internat en faisant des stages en hôpital. Après le soutien de sa thèse, l'étudiant est désormais titulaire du Diplôme d'État spécialisé de docteur en médecine. Le futur oncologue peut enfin enchaîner avec une année d'étude supplémentaire afin d'obtenir le Diplôme d'études spécialisées complémentaires (DESC), parcours cancérologie.

Le salaire d’un oncologue

En début de carrière un oncologue gagne entre 4000 et 5000 euros bruts par mois. Son salaire évoluera rapidement pour atteindre au bout de quelques années les 8000 euros bruts mensuels.

Les perspectives d’évolution d’un cancérologue

Le cancérologue peut évoluer vers un poste de directeur de service hospitalier ou décider de devenir enseignant-chercheur. Il peut également évoluer en changeant d'établissement en passant d'un hôpital public à un CHU ou à une clinique privée. Il peut enfin décider de se spécialiser sur un type de cancer ou un type de traitement ou s'orienter vers la chirurgie. Plusieurs spécialisations existent ainsi comme la radio-oncologie, l'oncologie pédiatrique, l'oncologie chirurgicale...

Entreprises qui emploient des cancérologues

  • CHU ;
  • cliniques ;
  • hôpital public.

Maman, mon travail de cancérologue consiste à prendre en charge les patients atteints d'un cancer en leur administrant le traitement le plus adapté à leur pathologie. Chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie... Les possibilités d'intervention sont diverses et les avancées en terme de thérapie ciblée, d'immunothérapie et de thérapie génique nous offre des perspectives de traitement intéressantes dans les décennies à venir. Je contribue également au bien-être des patients en assurant un suivi continu pendant et après le traitement de la maladie. Bref, maman, mon objectif est de combattre cette véritable épidémie de notre siècle qu'est le cancer !