Cela vous intéressera aussi

La récidive d'une maladie est la réapparition de cette dernière après guérisonguérison complète. La formulation de rechute est souvent employée en tant que synonyme mais fait plutôt référence à la reprise des symptômes avant la guérison.

Ce terme est largement utilisé en oncologie, mais peut être aussi appliqué dans le cadre de maladies chroniques inflammatoires, métaboliques ou infectieuses. Dans ce cas, la pathologiepathologie est contrôlée par la prise au long courslong cours d'un traitement. Si ce dernier est insuffisant en matièrematière de posologie ou du fait du manque de compliance du patient, une récidive reste possible dans la même zone ou de façon systémique. Sa prise en charge nécessite alors le renforcement des traitements.

Quels sont les signes de récidive d’un cancer ?

La récidive d'un cancer peut se produire à partir de cellules cancéreuses qui n'ont pas été détruites par les traitements. Elle peut apparaître dans la région concernée par la première tumeurtumeur. Si les cellules tumorales se propagent par le sang ou la lymphelymphe, l'émergenceémergence de métastases sur un autre organe est aussi un signe de récidive de la maladie. Dans ce cas, la prise en charge thérapeutique prend en compte la différence entre ce cancer récidivant et un nouveau cancer émergeant. La potentielle survenue de récidive dans les pathologies tumorales justifie un suivi rapproché du patient même après la rémissionrémission.

 La surveillance des récidives nécessite des examens par IRM. © KasugaHuang, Wikipedia commons, CC by-sa 3.0
 La surveillance des récidives nécessite des examens par IRM. © KasugaHuang, Wikipedia commons, CC by-sa 3.0

Qu'appelle-t-on facteurs de risque de récidive d’un cancer ?

Il est possible d'évaluer les facteurs de risquefacteurs de risque de récidive afin d'adapter les traitements au mieux. Dans le cas du cancer du sein par exemple, l'âge, la taille de la tumeur, la présence ou l'absence de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques adjacents, l'histologiehistologie et le grade du cancer, le surpoidssurpoids et la sensibilité des récepteurs hormonaux des cellules tumorales sont autant d'éléments qui permettront d'orienter les médecins pour une thérapiethérapie effective.