Les pucerons sécrètent du liquide collant appelé miellat dont se servent les fourmis pour se nourrir et les abeilles pour fabriquer du miel. © Adam Khalife, Flickr

Planète

Miellat

DéfinitionClassé sous :Nature , puceron , sève

Le miellat est un liquide visqueux excrété par certains insectes parasites, comme le puceron, la psylle, la cochenille ou l'aleurode. Ces insectes piquent les parties tendres des végétaux pour se nourrir de la sève. Celle-ci passe par un organe appelé chambre filtrante permettant de séparer la matière azotée (qui sert de nourriture à l'insecte) des sucres. Ces derniers sont excrétés sans passer par les intestins pour former le miellat. Le puceron est de loin l'insecte qui en produit le plus.

Le miel de miellat est généralement plus foncé que le miel de nectar. © karlevana, Fotolia

Le miel de miellat

Le miellat déposé sur les feuilles, les aiguilles ou les troncs peut être butiné par les abeilles qui vont en faire du miel, à l'instar de celui fabriqué à partir du nectar des fleurs. Ce miel est appelé miel de miellat. Il est généralement plus foncé et un peu moins sucré que le miel de nectar, mais contient plus d'acides acides aminés, antioxydants et oligoéléments. Riche en fructose, le miel de miellat cristallise généralement lentement, sauf celui produit à partir du mélèze, qui contient un sucre appelé mélézitose. Ce dernier fait cristalliser le miel dans les alvéoles, qui ne peut donc pas servir de nourriture aux abeilles.

S'il est apprécié des apiculteurs, le miellat est redouté par les jardiniers, car il a tendance à attirer les fourmis et les parasites comme la fumagine, un champignon qui recouvre la feuille et empêche la photosynthèse. Très collant, le miellat occasionne par ailleurs des salissures sur les voitures, les terrasses et les monuments.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi