La fourmi parasitée il y a environ 50 millions d'années, semble être une fourmi du genre Camponotus, appelée aussi fourmi charpentière. © Hélène Rival, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0
Planète

Une fourmi fossilisée alors qu'un champignon parasite bourgeonnait de son rectum

ActualitéClassé sous :champignon , Fourmis , cordyceps

Voilà une découverte extraordinaire ! Une fourmi fossilisée dans de l'ambre alors qu'elle était parasitée par un champignon. Cerise sur le gâteau, il s'agit d'une nouvelle espèce, proche des cordyceps. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] N’écrasez plus les fourmis… elles plantent des fleurs sauvages !  Saviez-vous que les fourmis étaient essentielles au bon fonctionnement de l'écosystème ? Découvrez leur talent de jardinière en vidéo ! 

Les fourmis sont l'hôte privilégié d'un parasite qui fait froid dans le dos. Les champignons du genre Ophiocordyceps « zombifient » les fourmis, les forçant à quitter leur colonie pour se rendre au sommet d'une feuille, là où elles sont très vulnérables, pour que le parasite diffuse ses spores dans le vent. De manière générale, les cordyceps utilisent le corps des insectes pour se nourrir et se reproduire. Bon nombre de fourmis, coléoptères, chenilles, criquets, mais aussi les araignées peuvent être infectés et voient leur comportement changer.

Un duo franco-américain a découvert récemment une toute nouvelle espèce de cordyceps, non pas dans la forêt, mais préservée dans de l'ambre ! La fourmi, visiblement du genre Camponotus, a été figée dans l'ambre alors qu'un Allocordyceps bourgeonnait de son rectum, il y a entre 35 et 55 millions d'années. C'est le cas le plus ancien d'une fourmi infectée par un champignon connu. 

L'Allocordyceps baltica émergeant du rectum d'une fourmi du genre Camponotus, il y a plusieurs millions d'années. © George Poinar et al., Fungal Biology

Parasitisme préhistorique

George Poinar de l'université de l'Oregon aux États-Unis est à l'origine de cette trouvaille exceptionnelle. La fourmi et son parasite sont piégés dans de l'ambre de la Baltique, une résine végétale fossilisée fréquente dans les pays qui bordent la mer du même nom. En référence à cela, le champignon a été baptisé Allocordyceps baltica. Ce dernier, jamais décrit auparavant, est caractérisé par un ascome, l'organe qui porte les cellules reproductrices des ascomycètes, orange en forme de coupe, qui émerge du rectum de l'insecte. La partie végétative du champignon est cachée dans l'abdomen.

Le scientifique a classé ce spécimen dans une nouvelle famille car les Ophiocordyceps émergent par la tête des insectes et non pas leur rectum. « C'est la première identification fossile d'un membre de l'ordre des Hypocreales émergeant du corps d'une fourmi. Et en tant que première preuve fossile du parasitisme fongique des fourmis, il peut être utilisé dans de futures études comme point de référence concernant l'origine de l'association champignon-fourmi », conclut George Poinar dans un communiqué de presse.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !