Le parasite le plus ancien trouvé dans des excréments de puma fossilisés

Classé sous :préhistoire , Puma , Coprolithe

Toxascaris leonina est un ver rond, un parasite courant chez le chien et le chat. Et des scientifiques du Conseil national de la recherche scientifique et technique d’Argentine (CONICET) viennent d'en isoler l'ADN dans un coprolithe -- comprenez un excrément minéralisé ou plus populairement, du caca fossilisé -- de puma trouvé dans un abri rocheux dans les montagnes du Nord-Ouest de l'Argentine, à plus de 3.500 mètres d'altitude. Un coprolithe particulièrement bien conservé dans son environnement froid et sec et vieux de quelque 17.000 ans, ce qui en fait la plus ancienne preuve au monde de l'existence de ces vers. Ces vers auraient donc infecté la faune d'Amérique du Sud avant même l'arrivée sur place des premiers humains. Une arrivée qui remonte, selon les estimations, à 11.000 ans seulement.

À gauche, le coprolithe de puma (échelle 20 mm) et à droite, un œuf de Toxascaris leonina grossi 400 fois (échelle 20 µm). © CONICET

Les chercheurs pensaient pourtant que Toxascaris leonina -- qui vit attaché à la muqueuse intestinale de son hôte -- avait infecté les carnivores sauvages locaux par contact avec nos mammifères domestiqués. Ils comptent maintenant comparer les nouvelles séquences ADN à celles d'autres, trouvées sur différents sites archéologiques, dans l'espoir de mieux comprendre l'histoire évolutive des parasites et de leurs hôtes.

Des chercheurs ont identifié, dans des excréments de puma fossilisés, les traces les plus anciennes jamais relevées d’un ver rond. © IanZA, Pixabay License