Les éruptions cutanées seraient-elles un autre symptôme potentiel du Covid-19 ? © Андрей Михайлов, Adobe Stock
Santé

Covid-19 : des lésions cutanées sur les orteils observées chez les enfants

ActualitéClassé sous :Coronavirus , peau , Dermatologie

C'est une observation de plus en plus fréquente faite par les médecins. Certains patients, diagnostiqués positifs au Covid-19 par la suite, présentent des lésions cutanées avant tout autre symptôme. Les enfants et adolescents sont aussi concernés, plusieurs cas sont décrits par des podiatres en Europe.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L’urticaire : causes et traitements  Maladie fréquente mais méconnue, l’urticaire touche 15 à 20 % de la population en France. Cette maladie qui n’est généralement pas liée à une allergie, peut être déclenchée par différents facteurs, dont le stress. Le point en vidéo. 

Ce sont des observations qui remontent du terrain. Certains patients présentent des signes dermatologiques, sous la forme d'érythème, avant l'apparition des symptômes classiques du Covid-19, comme la fièvre et la toux, et avant que l'infection ne soit confirmée par test virologique.

Le Conseil général des Podiatres d'Espagne rapporte, dans un communiqué de presse, les cas de jeunes enfants ou adolescents présentant des lésions cutanées aux pieds en Italie, en France et en Espagne. Il s'agit d'érythèmes, des petites rougeurs et inflammations rappelant celles provoquées par la varicelle ou la rougeole, situées sur les orteils. Ces lésions se résorbent généralement d'elles-mêmes, sans laisser de trace sur la peau.

Exemple des lésions aux pieds liées à des cas de Covid-19 avérés. © Conseil des Podiatres d'Espagne

Les affectations dermatologiques, un signe précoce de Covid-19

En Italie, le cas d'un garçon de treize ans a aussi été rapporté par la Fédération internationale des Podiatres. Des lésions rondes, rouges violacées, sont apparues soudainement sur ses gros et second orteils.

Deux jours plus tard, l'adolescent souffrait d'une fièvre supérieure à 38,5 °C, des douleurs musculaires et de maux de tête. Les lésions dermatologiques se sont également aggravées, prenant une apparence purulente sept jours après leur apparition.

La mère et la sœur du garçon présentaient également des symptômes de Covid-19. Mais aucun des trois n'a pu être testé au regard de la situation sanitaire du pays, selon la Fédération internationale des Podiatres.

Ces manifestations cutanées seules ne suffisent pas à attester d'une infection au coronavirus. Le Conseil général des Podiatres rappelle qu'un diagnostic différentiel est nécessaire pour relier avec certitude les érythèmes au Covid-19. Il conseille néanmoins aux parents ayant des enfants avec ce genre de lésions, et qui n'ont pas d'antécédents particuliers, de les maintenir en quarantaine puisqu'ils pourraient être des porteurs sains.

Pour en savoir plus

Coronavirus : des brusques éruptions cutanées inquiètent les dermatologues

Article publié le 8 avril 2020 par Futura avec l'AFP-Relaxnews

Fièvre, toux, courbatures, maux de tête, fatigue extrême, perte du goût et de l'odorat étaient jusqu'à présent les symptômes provoqués par le coronavirus. Un autre semble vouloir s'inviter sur la liste comme s'en inquiètent les dermatologues qui ont remarqué chez des patients de nombreuses manifestations cutanées possiblement en lien avec la maladie du Covid-19.

Pseudo-engelures, urticaire, rougeurs persistantes : les dermatologues alertent population et corps médical sur ce qu'ils considèrent comme des « manifestations cutanées » de la maladie Covid-19, a-t-on appris mercredi. Dans un communiqué, le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (SNDV) explique avoir organisé un « groupe WhatsApp de plus de 400 dermatologues (libéraux et hospitalo-universitaires) [qui] a mis en évidence des lésions cutanées, associées ou non à des signes de Covid ».

Des rougeurs persistantes peuvent être associées au coronavirus, affirment les dermatologues. © Lipowski, IStock.com

Des lésions cutanées sur des profils asymptomatiques ?

« Il s'agit d'acrosyndromes (aspect de pseudo-engelures des extrémités), apparition subite de rougeurs persistantes parfois douloureuses, et des lésions d'urticaire passagère », détaille le SNDV, qui juge « important pour les patients qui ont des problèmes cutanés de ce type de consulter un dermatologue », à distance ou non. Les dermatologues assurent la continuité des soins pendant la pandémie, leurs consultations sont pour la plupart effectuée en télémédecine.

« L'analyse des nombreux cas remontés au SNDV montre que ces manifestations peuvent être associées [au coronavirus, ndlr], affirment les dermatologues. Nous alertons la population et le corps médical afin de dépister le plus vite possible ces patients potentiellement contagieux, sans forcément de signes respiratoires », concluent-ils.

Dépister le plus vite possible ces patients potentiellement contagieux, sans forcément de signes respiratoires

La Société française de dermatologie, quant à elle, signale que le service de Dermatologie de l'hôpital Henri Mondor à Créteil a récemment observé des signes cutanés à type de lésions maculopapuleuses érythémateuses atteignant exclusivement le visage chez trois patients (un enfant et deux adultes) ayant une infection très probable ou confirmée par Covid-19.

Interrogé à ce sujet mardi soir, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, est resté évasif. « Pas à ma connaissance », a-t-il répondu à la question de savoir si l'on pouvait considérer certains problèmes dermatologiques comme l'urticaire comme de nouveaux signes de la maladie. « Mais comme vous le savez, nous apprenons chaque jour sur ce virus et certains décrivent des formes qui n'étaient pas connues. Mais, sur cet aspect dermatologique, je n'ai pas vu de publication », a-t-il affirmé.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !