Asthme et coronavirus : faut-il arrêter le traitement à la cortisone ? © Prostock-studio, Adobe Stock

Santé

Coronavirus et asthme : les pneumologues répondent aux inquiétudes

ActualitéClassé sous :Coronavirus , Association Asthme et Allergies , asthme

-

Devant la montée de l'inquiétude suscitée par le nouveau coronavirus parmi les plus de quatre millions d'asthmatiques en France, les pneumologues de l'association Asthme & Allergies, qui dispose d'un numéro vert, font le point sur les risques encourus par cette catégorie de la population.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Pandémie de SARS-COV-2 : faut-il s’inquiéter ?  Des mesures sanitaires sont prises par tous les gouvernements européens pour limiter la propagation du virus. Faut-il s’inquiéter de la pandémie en cours ? 

L'association constate que « depuis quelques jours, les appels au Numéro Vert Asthme & Allergies Infos Service 0800 19 20 21 sont intensifiés et l'inquiétude des appelants est nettement palpable ».

Les recommandations des pneumologues de l'association démentent notamment des informations qui circulent sur la cortisone : on entend beaucoup dire qu'il faut absolument éviter de prendre ce médicament pour limiter le risque d'une infection grave au coronavirus, d'après l'association. « C'est vrai pour la population générale mais c'est une affirmation à relativiser chez le patient asthmatique » répondent-ils.

On sait depuis longtemps que virus et asthme ne font pas bon ménage. D'où la recommandation aux asthmatiques de se faire vacciner chaque année contre le grippe. Cependant, « le bon contrôle des symptômes limite les risques de présenter une poussée inflammatoire d'asthme en cas d'infection virale ». Par conséquent, il est « très important de ne pas arrêter son traitement de fond contre l'asthme ».

On sait depuis longtemps que virus et asthme ne font pas bon ménage. D'où la recommandation aux asthmatiques de se faire vacciner chaque année contre le grippe. © tommaso79, IStock.com

Asthme et traitement à la cortisone

Le traitement de fond de l'asthme repose sur les corticoïdes inhalés qui permettent de contrôler l'inflammation bronchique, les symptômes et de diminuer les exacerbations d'asthme, notent ces spécialistes qui incitent à « le poursuivre ».

Par contre, en cas de toux, de gêne respiratoire et de fièvre il est, en ce moment, indispensable de prendre avis auprès de son médecin avant de débuter un traitement de cortisone par voie orale, précisent-ils. On ne doit pas se précipiter chez son médecin ou aux urgences.

Les personnes asthmatiques n'ont pas plus de risques d'être contaminées par le Covid-19 que le reste de la population à condition que l'asthme soit bien contrôlé, selon ces spécialistes même si elles ont davantage de risques de développer des complications respiratoires en cas de contamination.

Il est primordial de respecter les précautions et les conseils donnés (lavage de mains, etc., NDLR) à la population générale afin de limiter le risque de contamination, et de poursuivre le traitement de fond afin de maintenir un bon contrôle des symptômes, insistent-ils.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !