Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Tasul, l’ours polaire cinéaste Grâce à une caméra fixée à son cou, l’ours polaire Tasul nous présente une vision unique de sanull

Ours lippu (Shaw 1791) - Melursus ursinus

  • Taille : de 1,40 à 1,90 m ;
  • Hauteur au garrot : 85 cm ;
  • Poids : entre 80 et 140 kgkg (mâles) entre 55 et 95 kg pour les femelles ;
  • Poids à la naissance : 300 à 500 g ;
  • Accouplements : juin à juillet ;
  • Nourriture : omnivoreomnivore ; miel et larveslarves (pillés dans les nids d'abeilles), oiseaux, termites, fruits, miel, charognes et racines.
  • Spécificités : poils longs et hirsutes. Long museau avec lèvres mobilesmobiles. Absence d'incisives supérieures. Griffes allongées et fortement courbées lui permettant de se percher aux branches, la tête en bas. Il a un collier blanc sur la poitrine et une queue de 17 cm.
  • Lieu de vie : Inde, Bangladesh, Népal, Sri Lanka ;
  • Estimation du nombre d'individus restant : moins de 20.000 ;
  • Statut IUCNIUCN : vulnérable ;
  • Espérance de vie : 25 ans.

Description de l'ours lippu

L'ours lippu également nommé ours de miel ou ours à longues lèvres, est de petite taille et possède une toison longue et hirsute barrée d'un croissant blanc sur la poitrine. Il se distingue de ses cousins par l'étroitesse de son museau dont l'extrémité est grise ou blanche et par la longueur de ses lèvres.

Habitat de l'ours lippu

Le plantigradeplantigrade est adapté aux régions forestières tropicales du sous-continent indien depuis les contrefortscontreforts de la chaîne himalayenne jusqu'au Sri Lanka. Son territoire ne recouvre pas celui de l'ours à collier qui est plus montagnard.

Comportement de l'ours lippu

Très discret lorsqu'il se déplace, on peut au contraire, l'entendre de très loin lorsqu'il se nourrit. Ses longues lèvres formées pour happer les insectes, sa longue langue et l'absence d'incisives supérieures lui permettent d'aspirer les insectes. Mais le bruit de succion qu'il pratique est extrêmement bruyant et peu gracieux. Grâce à ses griffes longues et fortement courbées, il peut se suspendre aux branches des arbresarbres à l'instar des bradypes. Cette faculté lui a valu un autre surnom ; celui d'ours paresseuxparesseux.

Rudyard Kipling s'est inspiré de l'ours lippu pour créer Baloo dans son célèbre ouvrage Le Livre de la Jungle. Le plantigrade n'hiberne pas mais réduit fortement son activité lors de la saisonsaison des moussons. Sa mauvaise ouïe lui vaut une réputation de férocité. En effet, il peut devenir extrêmement dangereux lorsqu'il est surpris. De nombreux hommes ont été mortellement blessés par l'animal qui s'est cru en danger alors qu'il ne les avait pas entendus approcher.

Reproduction de l'ours lippu

Le comportement reproductif de l'ours est mal connu. Il n'y a pas de période de rut vraiment définie. La duréedurée de la gestationgestation s'étend sur environ sept mois. La femelle se cherche une tanière avant la mise-bas. Les petits qui naissent aveugles, sortent pour la première fois au terme de quatre ou cinq semaines. L'ours lippu atteint la maturité sexuelle au terme de trois années.

Régime alimentaire de l'ours lippu

Le plantigrade se nourrit principalement de fruits, d'œufs d'oiseaux, de miel, d'insectes et de bourgeonsbourgeons, mais ne dédaigne pas un peu de viande à l'occasion, petits mammifèresmammifères ou charognes.

Quelles menaces planent sur l’ours lippu ?

Les ours lippu ont longtemps été dressés par des montreurs d'ours qui les faisaient danser au bout d'une corde. Cette pratique, illégale en Inde depuis 1972, a perduré de nombreuses années mais est aujourd'hui marginale. Ces ours ont été également utilisés dans des combats contre des chiens.

Comme de nombreuses autres espèces, l'ours lippu souffre de la disparition de son environnement forestier. Les refuges se réduisent chaque jour davantage, et deviennent de plus en plus rares.

La menace la plus sérieuse qui pèse sur cette espèce est la perte de territoire, puisque 90 à 95 % des ours lippu vivent en Inde et que le pays voit sa population humaine exploser, ce qui crée évidemment des problèmes d'espace et donc de cohabitation avec la faunefaune sauvage. Ce souci démographique a d'autres répercutions sur les ours, puisque la demande de boisbois de constructionconstruction conduit à la déforestation, tout comme le besoin de plus en plus important de terres agricoles. Depuis 1990, lorsque l'espèce a été classée vulnérable, la population, toutes sous espèces confondues, aurait diminué de 40 %. Celle que l'on trouve à Sri Lanka ne compte plus que quelques centaines d'individus. Il est important de réserver des territoires protégés pour les ours, sans quoi leur nombre pourrait décliner rapidement dans les prochaines décennies.

Voir aussi

À découvrir, l'association AVES