Planète

Ours Kodiak

DéfinitionClassé sous :zoologie , Ours , plantigrade
Photo d'un ours Kodiak. © S. Taheri, GNU Free Documentation License, version 1.2

Ours Kodiak (Merriam 1896) - Ursus arctos middendorffi

  • Ordre : Carnivores    
  • Famille Ursidae    
  • Sous familleUrsinae       
  • GenreUrsus
  • Taille : 1,50 à 3 m       
  • Poids : 350 à 750 kg, jusqu'à 1.000 kg    
  • Longévité : 20 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure
                          

Description de l'ours Kodiak

Le kodiak est le plus grand des ours bruns, et le plus grand des carnivores terrestres. La couleur de son pelage est variable. Elle peut être brun foncé ou clair, grisâtre ou à l'inverse, beige et tirant vers le jaune. Ses épaules et ses membres antérieurs sont puissants, et les griffes qui les terminent sont utilisées pour creuser. La tête est ronde et massive.
 

Habitat de l'ours Kodiak

 
Le territoire de l'ours est limité à l'île Kodiak qui se situe au sud de l'Alaska, à quelques autres îles de l'archipel telles que Afognak et Shuyak, et à l'extrémité de la péninsule alaskienne.
 

Comportement de l'ours Kodiak

 
C'est un animal placide et solitaire qui, à l'instar du grizzly peut cohabiter pour pêcher les saumons lorsqu'ils remontent les rivières pour frayer. Ses mœurs ressemblent à celles de son cousin continental. Il est mauvais grimpeur mais en contrepartie, il peut pousser d'impressionnantes pointes de vitesse. Les ours fréquentant les mêmes zones de chasse, la proximité avec leurs congénères les rend plus aisés à approcher. Ce qui ne signifie pas qu'ils sont moins dangereux pour autant. Mais leur espace vital est plus réduit et ils sont de ce fait, plus tolérants. L'animal peut accumuler 200 kilos de graisse pour hiberner grâce aux saumons et aux truites dont il se nourrit pendant l'été et l'automne, des saisons sont très courtes sous ces latitudes
 

Reproduction de l'ours Kodiak

 
Le nombre d'oursons qu'une femelle peut procréer durant sa vie, dépend de nombreux paramètres dont la santé de l'animal, la longévité, la quantité de nourriture disponible, des impacts humains sur l'environnement et de la capacité reproductrice des mâles. Même s'ils ont atteints la maturité sexuelle, les jeunes mâles ne peuvent se reproduire. Ils sont contraints de céder la place aux mâles dominants. La période de reproduction débute lorsque les animaux quittent leur tanière. Les compétitions entre mâles peuvent provoquer de graves blessures. Comme chez presque toutes les ourses femelles, l'ovulation peut être retardée et déclenchée au moment opportun. L'implantation ne s'effectue qu'à l'automne, ce qui permet à la femelle de se concentrer sur la recherche de nourriture qui leur permettra de passer l'hiver tout en supportant la gestation. Les petits naissent entre janvier et février et son allaités pendant près de 18 mois. Leur mère s'occupera de leur apprentissage pendant une période pouvant aller jusqu'à quatre ans. Pour cette raison, les portées sont espacées de trois ou quatre ans. 
 

Régime alimentaire de l'ours Kodiak

 
L'île Kodiak est montagneuse et boisée au nord et à l'est mais les côtes ne procurent que des végétations rases. Les pousses, les fleurs et les baies sont moins nombreuses et cette pénurie à contribué au régime carné de l'ours. Celui-ci se nourrit essentiellement de poissons. C'est probablement ce régime protéiné qui est à l'origine de sa grande taille. 

Menaces sur l'ours Kodiak

L'ursidé n'est pas menacé par les activités humaines mais, à l'instar de l'ours blanc, risquerait de pâtir du changement climatique en cas de radoucissement des températures.

Cela vous intéressera aussi