Planète

Grizzly

DéfinitionClassé sous :zoologie , Ours , plantigrade
Photo d'un grizzly © Jean-Pierre Lavoie - GNU Free Documentation License, Version 1.2

Grizzly  (Ord 1815) - Ursus arctos horribilis

  • Ordre : Carnivores    
  • Famille Ursidae   
  • Sous familleUrsinae    
  • Genre Ursus
  • Taille : 1,50 à 2,50 m    
  • Poids : 180 à 750 kg    
  • Longévité : 30 ans

Statut de conservation UICN : VU  vulnérable

Description du grizzly

Le grizzly appartient à l'une des plus grandes sous-espèces d'ours brun. Sa fourrure présente fréquemment un mélange de différentes couleurs : beige, roux, brun ou noir. Mais c'est l'extrémité grise de ses poils qui lui a valu son nom. Les pattes antérieures et les épaules sont massives et extrêmement puissantes. Elles lui permettent de creuser pour déterrer les racines et les tubercules, mais également, en dépit de son poids, d'atteindre près de 66 km/h à la course. Ses griffes étant plus longues que celles des autres ursidés, le plantigrade grimpe mal aux arbres. Par contre, c'est un excellent nageur. Sa vue et son ouïe sont bonnes, et son odorat surdéveloppé. Il est capable de sentir une charogne en décomposition à 30 kilomètres de distance.

Habitat du grizzly

Ursus arctos horribilis est présent dans le nord des États-Unis (Alaska) et au Canada (Yukon, Alberta, Colombie Britannique), mais on le trouve également dans la péninsule du Kamtchatka en Russie.

Comportement du grizzly

Le grizzly est un animal solitaire, mais il est fréquent de le voir en grand nombre à la période de frai des saumons, qu'il vient pêcher sans trop de difficultés. Lorsqu'un poisson s'aventure en eau peu profonde ou tente de franchir un obstacle en bondissant par-dessus, l'ours en profite pour le cueillir en pleine action en lui donnant un coup de patte. Ces migrations lui sont bénéfiques car il peut ainsi reconstituer aisément et sans trop de dépense d'énergie, la graisse dont il aura besoin pour hiberner. Avant de gagner sa tanière, il peignera soigneusement sa toison hivernale qu'il perdra au printemps.

Le plantigrade n'est pas territorial, d'autant que les terrains de chasse de différents individus peuvent se chevaucher. Mais il peut défendre un « espace personnel » dont les limites sont imperceptibles (une cinquantaine de mètres ou moins en moyenne). C'est cette particularité qui engendre la plupart des attaques contre les hommes qui, sans le savoir, font involontairement et trop rapidement irruption dans la « sphère » de l'ours. Les agressions seront d'autant plus brutales lorsque l'animal surpris est une femelle protégeant ses petits, ou un individu défendant la carcasse qu'il est en train de manger. Généralement ces attaques défensives se soldent par des charges d'intimidation qui s'interrompent juste avant le contact. Mais quelques fois, elles peuvent dégénérer et occasionner des blessures graves ou mortelles. Le comportement et les mœurs du grizzly sont encore mal connus, et valent à l'animal une réputation d'imprévisibilité.

Reproduction du grizzly

Un mâle dominant s'accouple avec plusieurs femelles à la fin du printemps. La gestation dure sept mois au terme desquels, en janvier ou février, dans l'obscurité de la caverne, la femelle donne naissance de un à quatre oursons. Mais en règle générale, il n'y en a qu'un ou deux qui survivent. Ils sont allaités pendant dix huit mois avant de passer à l'apprentissage de la chasse et de la pêche. Cette phase est cruciale car si un ourson ne peut suivre l'enseignement de sa mère, il n'a aucune chance de survie. À cela il faut également ajouter le péril représenté par les mâles qui n'hésitent pas à tuer les rejetons d'un rival pour inciter la femelle à ovuler à nouveau. La maturité sexuelle est atteinte entre quatre et six ans. Habituellement, le grizzly s'accouple avec un congénère de son espèce. Cependant il arrive qu'il puisse s'hybrider avec l'ours blanc dont il partage le territoire.

Régime alimentaire du grizzly

L'ours est omnivore et pourtant à 90 % végétarien. L'essentiel de sa nourriture se compose de fleurs, de plantes, de baies, de fruits, de racines et de tubercules, de pousses diverses, et également de Poissons, de Crustacés et de coquillages, d'Insectes et de Mammifères. Il lui arrive de s'en prendre aux cervidés affaiblis ou malades, ainsi qu'aux Ovins et Bovins d'élevage lorsque les conditions s'y prêtent.

Menaces sur le grizzly

Le grizzly est menacé d'extinction au Canada dans la province de l'Alberta qui n'abriterait plus que 700 individus. C'est principalement la chasse pour les trophées qui est à l'origine de cette régression. Mais à ces pratiques s'ajoutent également les coupes à blanc pratiquées par des compagnies forestières et minières avec l'aval du gouvernement canadien. Des forêts primaires demeurées intactes depuis la dernière glaciation, il y a environ 10.000 ans, refuges de nombreuses espèces animales dont le grizzly, disparaissent à une allure inquiétante pour produire des papiers jetables ou pour extraire du pétrole des sables bitumineux...

Cela vous intéressera aussi