Domotique, smart home et maison connectée, voici les définitions et applications des technologies au service de nos maisons. © goodluz, Adobe Stock
Maison

La maison connectée : la technologie au service du foyer

Question/RéponseClassé sous :maison autonome , domotique , habitat
 

Domotique, maison connectée, maison intelligente... Avec un simple boîtier, du sol au plafond, tout peut se piloter presque au doigt et à l'œil. Quelles sont les applications développées derrière ces mots ? Voici tout ce qu'il faut savoir sur un phénomène qui va bouleverser nos modes de vie. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Howz : la maison connectée pour les séniors  Howz, c'est un ensemble de capteurs et une liaison Web pour suivre intelligemment l'activité d'une personne seule dans sa maison. Les proches peuvent surveiller sans intrusion, repérer un problème et être avertis quand la situation ne semble pas normale. Louise Rogerson, physiothérapeute, nous explique le système, lauréat du prix EDF Pulse 2017 dans la catégorie Smart Home. 

La maison connectée et intelligente est en passe de devenir la norme de l'habitat moderne. De la montre qui surveille notre rythme de sommeil à l'enceinte Bluetooth qui nous rappelle nos rendez-vous importants : la technologie « connectée » évolue de façon permanente et s'installe de plus en plus vite dans nos foyers.

Aujourd'hui, certains radiateurs peuvent par exemple communiquer avec nos smartphones et nous aider à optimiser la consommation énergétique de notre logement. L'automatisation de nos appareils n'est certes pas un phénomène nouveau, mais le processus s'est largement démocratisé avec l'essor de l'Internet et la téléphonie mobile. En 2017, seulement 7 % des foyers français étaient équipés en domotique. En 2020, presque 4 fois plus le sont.

La domotique est la technologie qui a pour but d'automatiser et de centraliser l'utilisation des différents équipements de nos maisons : volets commandés à distance, chauffage central, portail automatique...

La domotique s'invite de plus en plus dans nos foyers. © ArchiVIZ, Adobe Stock

Des concepts différents et interconnectés

Depuis les années 70, de plus en plus de foyers intègrent la domotique dans leur mode de fonctionnement. Jusqu'à assez récemment, la domotique restait cependant réservée aux foyers plutôt aisées. Le coût des installations était élevé et leur mise en place supposait nécessairement l'intervention d'un professionnel (installation filaire, mise en place de modules de commande électriques...).

D'autre part, la conception des installations se faisait en général en amont et n'était donc pas toujours très modulable. La « maison connectée » apparaît véritablement au moment du développement d'internet et du réseau à large bande au début du XXIe siècle. Les appareils ne sont plus seulement commandés à distance via une box domotique centrale : ils deviennent également connectés entre eux.

Par exemple, les radiateurs peuvent s'éteindre ou se mettre en veille lorsqu'une fenêtre est ouverte trop longtemps. Grâce à un simple réseau Wi-Fi, les objets domestiques deviennent inter-opérables et se contrôlent facilement au travers d'applications. La technologie devient plus abordable et plus facile à installer. Il n'est plus forcément nécessaire de faire appel à un professionnel : sans fil, l'installation d'objets connectés est beaucoup moins contraignante. Le système peut ensuite être piloté à distance depuis un téléphone ou une tablette, que l'on se trouve chez soi ou pas. Il suffit de disposer d'un accès internet.

La toute dernière évolution de cette technologie se retrouve dans la maison « connectée et intelligente ». Pour devenir de plus en plus indépendants et performants, nos appareils connectés sont aujourd'hui capables d'analyser nos habitudes de vie et nos comportements. Un frigo peut par exemple créer des listes de courses, la télé peut s'allumer toute seule juste avant le début de notre émission préférée... En plus d'être programmable et pilotable à distance, le système « apprend » également à mieux connaître nos routines : cela lui permet de s'adapter parfaitement à nos attentes et à nos besoins.

La maison intelligente est souvent équipée d'un système de fonctionnement plus complexe : des prises « intelligentes », des appareils électroménagers équipés de Bluetooth ou encore des capteurs de mouvement, tous reliés à une commande centrale automatisée. Ce type d'installation nécessite donc en général l'aide d'un professionnel. Modulable et évolutive, elle permet d'ajouter assez simplement des appareils supplémentaires au fil du temps.

Sécurité, quotidien facilité, réduction des coûts énergétiques, les applications de la domotique sont séduisantes. © phonlamaiphoto, Adobe Stock

Les avantages de la maison connectée

Les applications de la domotique sont illimitées. Sécurité, confort d'utilisation au quotidien et maîtrise des dépenses énergétiques : cette technologie présente de nombreux avantages.

  • Une sécurité renforcée

Une maison connectée offre un environnement sécurisé, notamment grâce à l'installation de différents capteurs, récepteurs et outils analytiques. L'alarme de la maison est connectée à des caméras, à des détecteurs de mouvements, de chocs ou d'ouvertures, à des capteurs de monoxyde de carbone... Toutes les informations relevées par ces dispositifs sont rassemblées et facilement accessibles sur smartphone via une application. Il devient par exemple possible de déverrouiller à distance la porte de son garage ou la porte d’entrée de sa maison.

Mais, en plus de se protéger contre d'éventuelles intrusions, la domotique permet également de sécuriser l'intérieur de son habitation. Vérifier et maîtriser l'environnement de la chambre de son enfant depuis le salon devient maintenant possible. D'un simple geste, vous pouvez éteindre ou allumer sa veilleuse, gérer la température d'un radiateur, ou encore verrouiller une issue.

  • Un logement confortable

La maison connectée peut être programmée et pilotée à distance, de manière très précise. Les radiateurs se règlent au demi-degré près ; ils peuvent être déclenchés juste avant le retour au domicile des habitants, pour offrir un confort thermique optimal à leur arrivée. Équipant des installations intérieures et extérieures, la domotique permet également d'automatiser certaines tâches fastidieuses du quotidien. Les piscines connectées et les pergolas bioclimatiques se contrôlent également facilement, grâce à des systèmes de plus en plus performants.

La domotique améliore enfin la communication entre l'humain et les objets de son environnement. Grâce à cette technologie, les personnes vulnérables peuvent profiter d'un maximum d'autonomie. La domotique permet aussi de veiller à distance sur un parent âgé qui vit seul, depuis son propre domicile.

  • Des dépenses énergétiques maîtrisées

Grace à un fonctionnement qui devient de plus en plus réactif, la technologie moderne offre la possibilité de programmer tous les appareils du logement de manière très précise. La maison connectée aide ainsi à mieux gérer ses dépenses énergétiques.

Les compteurs intelligents et connectés renseignent l'utilisateur sur la consommation distincte de chaque appareil du logement (consommation en électricité, en eau ou en gaz). Les volets, les fenêtres et les équipements de chauffage sont reliés entre eux, et maintiennent la bonne température au sein de l'habitation. Le chauffage représente jusqu'à 70 % des dépenses d’énergie du logement. La maison connectée aiderait à économiser entre 30 et 45 % de ces dépenses.

Quels développements dans le futur ?

La domotique est véritablement une science évolutive. Les systèmes de fonctionnement sont de plus en plus intuitifs et un énorme effort est fait afin de « standardiser » les protocoles d'utilisation et développer une application centrale qui contrôlerait tous nos appareils domestiques. L'ambition des développeurs ? Contrôler tout son environnement à distance, en un clic, depuis une interface unique. Même si les choses évoluent rapidement, à l'heure actuelle, les systèmes opératoires différents d'une marque à l'autre rendent encore impossible une intégration totale des logiciels nécessaires.

La domotique permet aussi de veiller à distance sur un parent âgé qui vit seul, depuis son propre domicile

Une deuxième réalisation essentielle de cette technologie en plein essor est la compensation du handicap chez l'individu vulnérable. Pouvoir vivre chez soi de façon autonome malgré la maladie ou l’âge devient de plus en plus possible lorsque l'habitation apprend à s'adapter aux besoins de son habitant et que l'on peut rester en contact constant avec nos proches.

Si transformer sa maison en maison connectée et intelligente peut sembler assez onéreux à première vue, la mise en place d'une installation domotique permet de réaliser très vite d'importantes économies d'énergie au quotidien. Avant de vous lancer dans une installation d'envergure, prenez toujours le temps d'étudier vos véritables besoins. N'oubliez pas non plus de prévoir la possibilité d'ajouter d'autres équipements dans le futur, en fonction de l'évolution de vos besoins.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !