Chauffer sa maison : comment faire des économies d’énergie ? © Tiko, Adobe Stock

Maison

Chauffer sa maison : 8 erreurs à éviter

Question/RéponseClassé sous :chauffage , réduire sa consommation électrique , radiateur électrique
 

Les ménages français ont dépensé en moyenne 1.696 euros pour chauffer leur logement en 2019, selon le site Effy, spécialisé dans la rénovation énergétique. Pourtant, deux tiers des Français ont froid chez eux alors que le chauffage est allumé ! Un paradoxe souvent lié à de mauvaises pratiques.

Le chauffage représente 66 % de la consommation énergétique d'un foyer, une dépense moyenne de 1.696 euros, en 2019, selon le site Effy. Malgré cela, de nombreux Français ont froid chez eux. Un comble ! Par habitude ou par facilité, on adopte sans le vouloir des gestes contre-productifs, comme calfeutrer ses fenêtres ou se réchauffer rapidement avec un chauffage d'appoint. Ces huit erreurs génèrent un gaspillage d'énergie et peuvent même vous mettre en danger.

Chauffer sa maison : garder ses rideaux et volets fermés

Les fenêtres représentent 10 % à 15 % de la déperdition de chaleur dans un logement. Pour chauffer sa maison et éviter les courants d'air froid, il est tentant de garder ses rideaux et volets fermés toute la journée. Mauvaise idée : cela ne colmate pas les fuites et empêche le soleil de réchauffer la pièce. Si votre fenêtre est une vraie passoire énergétique, la seule solution efficace est de la remplacer.

Les fenêtres représentent 10 % à 15 % de la déperdition de chaleur. © Ademe

Ne pas ouvrir la fenêtre

Même quand il gèle dehors, pensez à ouvrir la fenêtre 10 minutes par jour (les murs n'auront pas le temps de se refroidir). Un appartement a besoin d'être aéré régulièrement pour renouveler l'air ambiant et éliminer les polluants intérieurs. L'aération évacue aussi l'humidité, qui favorise les mauvaises odeurs, les acariens et la moisissure. De plus, un air sec demande moins d'énergie pour être chauffé.

Même en hiver, pensez à ouvrir vos fenêtres au moins 10 minutes par jour. © Africa Studio, Adobe Stock

Allumer le radiateur à fond quand on rentre

D'accord, baisser le chauffage lorsqu'on n'est pas chez soi permet de réduire sa facture de chauffage. Mais tourner le radiateur au maximum lorsqu'on rentre ne va pas faire chauffer la maison plus vite, et cela génère une surconsommation d'électricité. En pratique, ne baissez pas la température au-dessous de 15 °C lorsque vous vous absentez pour la journée. Si vous souhaitez une pièce bien chaude à votre arrivée, investissez dans un thermostat programmable et commencez à chauffer une demi-heure avant votre arrivée.

Chauffer uniformément la maison

Chaque pièce a sa température de confort : 19 °C pour les pièces à vivre (salon, bureau, salle à manger, cuisine...), 16 °C à 18 °C dans la chambre à coucher, 22 °C dans la salle de bains (lorsqu'on l'utilise). Mieux vaut garder une température constante plutôt que de passer son temps à régler le chauffage en fonction de l'occupation. En cas d'absence prolongée, baissez le thermostat sur 12 °C mais n'éteignez pas complètement le chauffage, sans quoi l'eau risque de geler dans les canalisations.

Chauffer une pièce avec un chauffage d’appoint

Un petit chauffage mobile dépanne pour chauffer rapidement une pièce, mais il n'est pas conçu pour être utilisé comme chauffage principal et fonctionner en continu. Les radiateurs soufflants sont bien plus énergivores que les radiateurs à inertie qui eux peuvent emmagasiner la chaleur. De plus, ils dessèchent l'air, ce qui irrite les voies respiratoires et les yeux. Pire, les chauffages à combustion comme les poêles à pétrole ou à bois présentent des risques d'intoxication au monoxyde de carbone. À ne jamais laisser allumé sans surveillance !

Un chauffage d'appoint consomme bien plus d'énergie qu'un radiateur à inertie. © Evgen, Adobe Stock

Encombrer les radiateurs

Les radiateurs doivent être bien dégagés pour diffuser au mieux la chaleur. Évitez de placer des meubles juste devant ou de faire sécher du linge dessus : placez plutôt un étendage à côté et vos vêtements sécheront tout aussi vite. D'autre part, un radiateur placé devant un mur froid, mal isolé, va perdre énormément de chaleur via ce mur. Dans ce cas, placez un panneau réflecteur composé d'une couche aluminium et d'une couche isolante derrière. Enfin, pensez à épousseter vos radiateurs régulièrement.

Négliger l’isolation

Une maison bien isolée est le B.A.BA pour faire des économies et chauffer sa maison. Un mur froid « aspire » la chaleur du corps et augmente la sensation d'inconfort. Pour une température ambiante de 20 °C, une paroi à 14 °C offre ainsi un ressenti de 17 °C, alors qu'une paroi à 19 °C offre un ressenti de 19,5 °C. Commencez par isoler le toit et les murs, les deux premières sources de déperdition de chaleur. Il existe de nombreuses aides financières (crédit d'impôt, taux réduit de TVA, éco-prêt à taux zéro, exonération de taxe foncière...) pour entreprendre des travaux d'isolation ou remplacer ses fenêtres.

Un mur mal isolé donne une impression de froid. © Ademe

Oublier l’entretien de sa chaudière

Une visite d'entretien annuelle est obligatoire pour les appareils d'une puissance comprise entre 4 et 400 kW (chaudières à bois, charbon, gaz, fioul). Une inspection indispensable car une chaudière mal entretenue présente un risque d'intoxication au monoxyde de carbone. L'entretien régulier de la chaudière réduit aussi de 8 à 12 % la quantité de combustible consommé.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !