Le gaspillage alimentaire représente une perte d'énergie de 4.000 milliards de mégajoules par an

Classé sous :Environnement , Eau , énergie

Chaque année, 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées à la poubelle, soit un tiers de la production mondiale. Sur ces 1,3 milliard de tonnes, 27 % interviennent après la vente chez le consommateur, et sont donc considérées comme évitables. Une nouvelle étude vient de calculer le coût environnemental exorbitant en eau et en énergie que représente cette nourriture gaspillée : 4.000 milliards de mégajoules d'énergie et 82 milliards de mètres cubes d'eau, qui sont chaque année perdus. « Pour donner un ordre de grandeur, c'est l'équivalent de la consommation énergétique de la France et de l'Allemagne réunies, ou de la consommation annuelle en eau du Mexique », illustre Antoine Coudard, principal auteur de l'étude parue dans le Journal of Cleaner Production.

Les pertes en énergie et en eau du gaspillage alimentaire évitable par type de nourriture. © Antoine Coudard et al, Journal of Cleaner Production 2021

Les chercheurs ont pris en compte l'énergie et l'eau utilisée pour la culture, la transformation et le transport pour chaque type d'aliment et chaque région du monde. L'étude montre ainsi que 46 % du gaspillage provient de trois pays seulement : le Japon, la Chine et la Corée du Sud, où chaque habitant jette chaque année 97 kilos de nourriture à la poubelle. Viennent ensuite les Américains et les Canadiens, avec 96 kilos, et les Européens, avec 83 kilos chacun. Au niveau du type d'aliments, la majeure partie des pertes en énergie provient des légumes (27 %), des céréales (22 %), de la viande (17 %), du poisson et des fruits (10 % chacun). Le gaspillage en eau est, lui, principalement le fait des céréales, de la viande et des fruits et légumes.

Les auteurs proposent plusieurs pistes pour réduire ce gaspillage, comme diminuer la taille des portions dans les cantines ou les restaurants, utiliser des applications antigaspi, mener des campagnes de sensibilisation, ou améliorer les emballages. Ce qui malheureusement entre en contradiction avec la tendance du vrac et de l’élimination du plastique.

Le gaspillage alimentaire représente une perte d'énergie de 4.000 milliards de mégajoules par an, soit la consommation de la France et de l’Allemagne réunies. © blueringmedia, Adobe Stock