Prêle toute fraîche pour réaliser un purin, extrait de plantes efficace. Madeleine Steinbach, Adobe Stock
Maison

Comment préparer et utiliser le purin de prêle ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , engrais naturel , purin de prêle

La prêle des champs (Equisetum arvense), aussi appelée « queue de rat », est souvent envahissante au jardin. Profitez de cette abondance pour réaliser un extrait fermenté, un purin, qui va stimuler la reprise de jeunes plants et lutter naturellement contre les maladies cryptogamiques.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 10 actions à adopter pour sauver les abeilles  Les abeilles sont des actrices indispensables dans la préservation de la biodiversité. Malheureusement, elles sont aussi menacées par les activités humaines. Voici donc 10 actions à adopter pour aider à les protéger. 

Plante sauvage et adventice, la prêle sauvage, une fois cueillie peut servir à préparer un purin efficace pour faire barrage à des maladies comme la rouille, l'oïdium et renforcer les défenses immunitaires des végétaux. Après les orties, la consoude, les pissenlits et la lavande, préparons un purin à base de prêle.

Quelles parties de la prêle utiliser ?

Si vous n'avez pas de prêle des champs dans un coin de votre jardin, vous pouvez en trouver lors de promenades en forêt, au bord d'une rivière ou à l'orée de la forêt. Elle a tendance à devenir envahissante à cause de ses rhizomes souterrains robustes. Pour la confection d'un purin, coupez les tiges et ne conservez que les tiges et feuilles. Si vous avez arraché des morceaux de racines, retirez-les. Seules les tiges et les feuilles vont servir pour concocter cette potion magique.

Comment préparer un purin de prêle ?

Comptez environ 1 kg de plante fraîche pour 10 litres d'eau. Voici la recette à suivre pas à pas pour la réalisation maison d'un traitement 100 % naturel :

  • remplissez un seau en plastique avec 10 litres d'eau de pluie. Évitez l'eau calcaire du robinet ;
  • déposez le kilo de prêle des champs, préalablement coupée en morceaux ;
  • laissez macérer le tout, dans un endroit abrité des intempéries ;
  • pensez à remuer la préparation une fois par jour ;
  • comptez entre 10 et 15 jours pour que la fermentation soit terminée ;
  • lorsqu'il n'y a plus de bulles en surface, la fermentation est finie ;
  • filtrez afin de retirer les résidus de prêle ;
  • stockez le produit de traitement naturel dans un flacon opaque ;
  • placez une étiquette sur le flacon en écrivant « purin de prêle » ;
  • conservez-le, un mois ou 2, sur une étagère dans une pièce aérée comme une cave ou un garage.

Entre avril et juillet, conservez de la prêle séchée afin d'en avoir à portée de main toute l'année. Le jour de la préparation, mettez 200 grammes de plante séchée dans 10 litres d'eau.

Savoir reconnaître les différentes parties de la prêle. © BHL, Domaine Public

Pourquoi et comment utiliser un purin de prêle ?

La prêle est une plante riche en minéraux, oligoéléments et en silice. Elle permet de fabriquer du purin et une décoction, à priori, plus efficace. À titre curatif et préventif, le purin de prêle s'applique par temps couvert, va permettre de lutter contre les maladies cryptogamiques et fortifier les végétaux.

Voici quelques utilisations du purin de prêle :

  • Utilisez-le en préventif, dès le printemps, pour lutter contre l'oïdium, maladie cryptogamique ou bien dès que la maladie est présente. Diluez-le à 10 % (1 litre de purin pour 10 litres d'eau). Pulvérisez ce mélange, une fois par semaine, pendant tout le temps de la croissance des végétaux ;
  • Si certains végétaux portent des signes de chlorose en fer, utilisez le purin de prêle en arrosage directement au pied de la plante ou de l'arbuste, dilué à 20 %. Renouvelez le traitement au bout de 3 semaines ;
  • Il est aussi efficace pour lutter contre le mildiou sur les fruits (vigne) ou les légumes (tomates, pommes de terre). Commencez dès le printemps, en préventif, puis continuez jusqu'à la fin de l'été. Diluez le purin à 10 %, pulvérisez les feuilles et le sol en laissant une semaine entre 2 pulvérisations ;
  • en pulvérisation à l'automne, au printemps avant et pendant la floraison, le purin de prêle traite la moniliose, maladie cryptogamique due à un champignon qui provoque le pourrissement des fruits. Diluez la préparation à 10 % ;
  • Il devient un insectifuge, répulsif à insectes et insecticide, élimination des insectes comme les pucerons, araignées rouges, vers du poireau et bien d'autres. Mélangez 1 litre de purin pour 5 litres d'eau de pluie et pulvérisez le feuillage des plantes attaquées ;
  • Il est un véritable stimulant pour renforcer les jeunes plants de légumes au potager et de fleurs, mis en terre au printemps. Une fois dilué à 3 %, arrosez les jeunes cultures. Le système racinaire et les parties aériennes vont profiter de cet apport.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !