Santé

Pissenlit

DéfinitionClassé sous :médecine , botanique , Pissenlit
Le pissenlit ou Dent de Lion. © F. Le Driant / FloreAlpes.com

Le pissenlit est une plante herbacée vivace qui peut atteindre 30 cm de haut. Répandue dans les prairies, les champs et sur les talus, elle est devenue célèbre par l'usage de l'expression « manger les pissenlits par la racine ». Une expression peu optimiste on en convient, qui reflète mal les bons côtés du pissenlit. Alors qu'en Grande-Bretagne il s'appelle dendelion (dent de lion) d'après la forme de ses feuilles, les Français l'ont nommé eux, en raison de ses propriétés... diurétiques !

Mais l'appellation Dent de lion a également droit de cité dans certaines contrées françaises... Toujours est-il que le pissenlit est très utilisé en phytothérapie, mais aussi en cuisine. Comestible, cette plante peut en effet composer de délicieuses salades. Une fois séchées, les racines et les fleurs de pissenlit sont utilisées sous forme d'infusion et d'extrait buvable. Il permet entre autres de traiter le manque d'appétit et les troubles digestifs mineurs.

Le pissenlit, diurétique

Ses propriétés diurétiques sont liées aux principes amers contenus dans la racine et les feuilles. Grâce à la présence de potassium, la plante ne provoque pas comme beaucoup de diurétiques, de déficit potassique.

Les feuilles de pissenlit sont donc utilisées pour favoriser l'élimination de l'eau en cas de rétention hydrique, d'insuffisance rénale, de cellulite et d'obésité. Elles stimulent la sécrétion de bile et facilitent son évacuation. Elles favoriseraient aussi l'élimination des calculs rénaux et biliaires. La racine quant à elle, est recommandée pour faciliter l'élimination digestive et urinaire.

Si aucune toxicité n'a encore été observée, le pissenlit est absolument déconseillé en cas d'occlusion des voies biliaires. À la moindre question, demandez un avis médical.

Sources :

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourrez régulièrement à la phytothérapie.