Cela vous intéressera aussi

La toxicité d'un composé chimique étranger à l'organisme (xénobiotique) est une caractéristique biologique qui dépend de la structure atomique ou moléculaire du composé, et donc de son interaction avec la matièrematière vivante.

Cette toxicité dépend aussi de la dose de xénobiotique nécessaire pour produire un effet.

Plus les effets néfastes d'un xénobiotique sont importants, ou plus la dose liminairedose liminaire de ce composé est faible, et plus ce composé est toxique. Cette toxicité est exprimée en dose létale capable de tuer 50% d'une population : la DL 50.

Ainsi, même si à très forte dose, l'eau est toxique pour l'homme, la toxicité de la moléculemolécule d'eau est considérée comme extrêmement faible : on estime qu'il faut 90.000 mg d'eau par kilogrammekilogramme pour tuer 50% d'une population de rats. La DL 50 de l'eau pour un rat est donc de 90.000 mg/kg.

Inversement, la DL 50 de la toxine botuliquetoxine botulique est d'un milliardième de gramme par kilogramme (1 ng/kg) !

On distingue trois types de toxicité :

  • La toxicité aigüe, c'est-à-dire en cas d'administration massive et en une fois du xénobiotique (empoisonnement). Les effets sont alors immédiats ;
  • La toxicité subaigüe, due à une absorptionabsorption chronique pendant plusieurs mois (alcoolalcool). Les effets n'affectent en général que certains organes ;
  • La toxicité à long terme, où il y a sommation des doses absorbées jusqu'à atteindre la dose seuil, dans le cas de produits cumulatifs comme le plombplomb. Il se peut aussi qu'il y ait sommation des effets comme dans le cas des substances irritantes (tabagisme passiftabagisme passif) ou mutagènesmutagènes.