Sciences

Rouille

DéfinitionClassé sous :chimie , rouille , oxydoréduction
La rouille fragilise les objets en fer. Elle se forme à la suite d'une réaction d’oxydoréduction. © fir0002/flagstaffotos, Wikipedia, GFDL 1.2

La rouille, cette couche de matière friable et rugueuse qui recouvre les objets en fer laissés aux prises avec de l'air et de l'eau, est un oxyde de fer. Elle fragilise les objets qu'elle attaque dans un phénomène aussi appelé phénomène de corrosion.

La formation de la rouille

La rouille se forme lorsqu'une réaction d'oxydoréduction se déclenche entre du fer, ou un alliage à base de fer, de l'oxygène et de l'eau. La partie du fer en contact avec l'eau joue le rôle de l'anode et l'autre partie celui de la cathode. La réaction transforme une partie du fer en ions Fe2+ et le contact de l'eau avec l'air facilite la libération d'ions OH-. Ceux-ci vont finalement s'apparier pour former notamment de l'hydroxyde de fer, Fe(OH)2, composant essentiel de la rouille.

Oxydation : tous les métaux peuvent-ils rouiller ?

Tous les métaux subissent des oxydations mais celles-ci ne portent le nom de rouille que dans le cas du fer. Sous l'effet de l'oxydation, par exemple, le cuivre verdit (rouille verte) et l'argent noircit. L'or et le platine sont des métaux naturellement inoxydables.

Cela vous intéressera aussi