Mots-clés |
  • chimie
Le fer tombe le masque

A l'âge du fer certains avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête… Partons à la découverte de ce métal qui, en fonction de la température, se présente sous plusieurs formes allotropiques.

Sommaire
PDF
Claire König Enseignante Sciences Naturelles

Fers, fontes, aciers, une trilogie que tous les écoliers du vingtième siècle connaissaient… mais la sidérurgie a changé de région, nos usines ont fermé et les chapitres sont sortis des programmes…

Mais tous les jours l'acier est présent dans notre vie à tout instant, il est même si courant, si usuel, que nous en confondons les termes fer et acier : on parle de l'un ou de l'autre sans faire de différence, il est vrai qu'il n'y en a pas beaucoup et qu'à l'âge du fer on fabriquait souvent de l'acier ! Et si l'on doit faire une différence la première qui vienne à l'esprit est l'association « acier = progrès ».

A l'âge du fer certains avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête… voici donc pour commencer ce dossier l'image du plus gros morceau de fer tombé du ciel : il s'agit de la météorite ferreuse de Hoba en Namibie. Découverte en 1920 elle mesure 3m par 2,5m et est composée de 82% de fer et 16% de nickel, cuivre, cobalt, chrome. Sa masse est estimée à 55 tonnes…Il arrive que « le ciel nous tombe sur la tête » ! Bonne lecture…



Météorite de Hoba, Namibie

Le fer tombe le masque - 1 Photo

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires