Sciences

La chimie comme vous ne l'avez jamais vue !

ActualitéClassé sous :chimie , exposition Regards sur la chimie , exposition de chimie

La chimie, d'ordinaire discrète, se montre en dix photos géantes à Paris et en images sur le Web grâce à l'exposition Regards sur la chimie. On y voit de grandes découvertes - qui en étonneront beaucoup - mais aussi celles et ceux qui les ont faites.

Au CNRS de Gif-sur-Yvette (dans l'Essonne), dans les années 1980, l'équipe de Pierre Potier a extrait de l'if une molécule très efficace contre la cancer. Elle est aujourd'hui couramment utilisée contre les cancers du sein et de l'ovaire. © Regards sur la chimie

Lorsqu'un nouveau matériau est découvert, par exemple un plastique que l'on peut travailler comme du verre ou du métal, lorsqu'un médicament parvient sur le marché ou qu'une cellule photovoltaïque affiche un rendement record, on parle plus facilement de l'application elle-même que du travail du chimiste qui a permis cette avancée.

Alors pour clôturer cette Année de la chimie, le comité Ambition chimie présente une exposition originale à Paris, au Musée des arts et métiers (60, rue Réaumur, troisième arrondissement, métro Arts et métiers, un lieu à visiter !), visible jusqu'à la mi-février. Elle présente dix images géantes, visibles aussi sur le site Web du même nom : Regards sur la chimie. Ces photographies montrent des découvertes importantes, avec, en prime, la photo que l'on voit trop rarement : celle du ou de la chimiste responsable de la découverte.

Comment extraire le CO2 de l'air ? En le faisant adsorber (avec un d) par un matériau très poreux, donc à grande surface interne : voilà le MIL-101 (MIL pour Matériau de l'Institut Lavoisier) mis au point par l'équipe de Gérard Férey. © Regards sur la chimie

Découvrez les découvertes

Les photographes Aldo Soares et Nicolas Guerbe ont en effet construit des triptyques : autour du scientifique, deux images montrent le monde d'avant la découverte et le monde d'après. On découvre par exemple Gérard Férey (cofondateur du comité Ambition chimie), que les lecteurs de Futura-Sciences ont déjà rencontré à l'occasion de sa médaille d'or du CNRS pour ses cages moléculaires et de la découverte du MIL-101. Le cas est typique. Alors que ces nanostructures peuvent sembler éloignées des préoccupations quotidiennes, elles peuvent, grâce à leur porosité exceptionnelle, servir à d'innombrables usages où l'on a besoin de capturer des molécules : ces micro-cages peuvent absorber des gaz toxiques ou polluants, retenir du dioxyde de carbone, purifier l'air, purifier des produits chimiques voire transporter des médicaments.

Pierre Potier, lui, a conçu un anticancéreux, très utilisé aujourd'hui, à partir de l'if. Daniel Lincot et son équipe de l'Irdep font grimper à 20 % le rendement des cellules photovoltaïques et l'équipe de Virginie Harlé réduit la pollution des véhicules à moteur Diesel. Etc.

À découvrir absolument !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi