Pourquoi les plantes paniquent quand il pleut

Classé sous :plante , gouttes de pluie , mécanisme de défense

On pourrait croire que les plantes adorent la pluie. Les agriculteurs ne se plaignent-ils pas régulièrement de la sécheresse ? Les végétaux ont pourtant une réaction étonnante aux précipitations, en activant des systèmes d'alerte sophistiqués, révèle une nouvelle étude parue le 29 octobre dans la revue PNAS. Des scientifiques de l'université d'Australie occidentale et de l'université de Lund, en Suède, ont pulvérisé une légère pluie sur une Arabidopsis thaliana, une petite plante à fleurs. Ils ont observé une réaction en chaîne provoquée par l'activation d'une protéine appelée Myc2. « Quand cette protéine est activée, des milliers de gènes se mettent en action pour préparer la défense de la plante, rapporte Harvey Millar, coauteur de l'étude et par ailleurs, directeur national du Centre d'excellence ARC en biologie de l'énergie des plantes. Ces signaux d’alerte voyagent de feuille en feuille et peuvent même être transmis entre les plantes ». Les plantes émettent notamment une hormone appelée acide jasmonique pour avertir les plantes voisines.

Mais pourquoi les plantes paniquent-elles à ce point lorsqu'il pleut ? « Aussi étrange que cela paraisse, la pluie est un vecteur de propagation des maladiesLorsqu'une goutte de pluie éclabousse une feuille, des minuscules gouttelettes ricochent dans toutes les directions, explique le biochimiste Harvey Millar. Si la plante active un mécanisme de défense, elle est moins susceptible de transmettre des pathogènes. Il est donc dans son intérêt d'avertir les plantes voisinesLes plantes ne pouvant pas s'enfuir face au danger, elles ont mis en place un sytème de défense complexe pour se défendre. » La relation complexe des plantes avec l'eau ne doit cependant pas vous dissuader d'arroser vos orchidées.

Les plantes activent une multitude de signaux d’alerte lorsqu’elles sont arrosées par la pluie. © Annette Meyer, Pixabay