L'oseille (Rumex acetosa) est une plante vivace de la famille des Polygonacées. Cette salade est munie de feuilles vertes de 15 à 20 m de longueur, larges, tendres et ressemblant à celles de l'épinardépinard. Elle fleurit de mai à août, sous la forme d'une inflorescenceinflorescence sans intérêt décoratif. Cette salade est riche en fibres et régule efficacement le transit intestinaltransit intestinal.

L'oseille est une salade très riche en fibres et antioxydants. © Julia Lototskaya, Shutterstock
L'oseille est une salade très riche en fibres et antioxydants. © Julia Lototskaya, Shutterstock

Origines de l'oseille : l'état sauvage

L'oseille est une salade qui vit depuis fort longtemps à l'état sauvage en Europe et en Asie septentrionale, ainsi qu'en Amérique du Nord. Les Romains et les Égyptiens utilisaient cette plante pour ses vertus digestives. Au Moyen Âge, elle était également employée pour prévenir le scorbutscorbut.

Utilisations (soupes, remèdes) et bienfaits de l'oseille

Cette plante est utilisée en cuisine, notamment pour faire des soupes, en offrant une délicieuse saveur acidulée. La racine de l'oseille permet de fabriquer un extrait qui, pulvérisé sans dilution, traite contre l'oïdium les concombresconcombres, les pommiers et la mâche.

Si vous vous piquez en manipulant des orties ou si vous souffrez de piqûres d'insectesinsectes, le fait de frotter sur votre peau une feuille de cette plante fera disparaître les démangeaisonsdémangeaisons.

Sa saveur acidulée lui confère des vertus apéritives et stimule les sécrétionssécrétions digestives. C'est un puissant antioxydant qui prévient les maladies cardio-vasculaires.

Exigences : comment planter l'oseille ?

L'oseille apprécie les terresterres riches en humushumus et fraîches. La plupart des climatsclimats lui conviennent. Dans les régions bien ensoleillées, sa saveur est plus amère. Offrez-lui, avant de la semer, 4 kg/m2 de fumier ou de compostcompost bien décomposé.

Variétés : large de Belleville, bloody dock, oseille épinard

« Large de Belleville » produit de belles feuilles blondes. « Bloody dock » offre de belles feuilles pointues vert foncé, aux nervures rouge sang, à la fois comestibles et très décoratives. « Oseille épinard » est moitié moins acideacide que les autres variétés.

L'oseille « Bloody Dock » est une salade qui possède des nervures rouge sang. © Manfred Ruckszio, Shutterstock
L'oseille « Bloody Dock » est une salade qui possède des nervures rouge sang. © Manfred Ruckszio, Shutterstock

Culture : mise en terre et entretien de l'oseille

Intervenez au printemps, en enterrant peu vos graines. Lorsque vos jeunes pousses comprennent 6 à 4 feuilles, repiquez-les à leur emplacement définitif, en espaçant les lignes de 25 cm et les sujets de 30 cm. Tassez bien la terre autour des plantes pour les borner.

Binez votre culture et arrosez-la régulièrement pour maintenir le sol frais et prenez garde également aux sécheressessécheresses estivales. L'oseille est peu sensible aux attaques parasitaires, mais les escargots et les limaces se régalent de ses feuilles, à combattre avec un produit bio du commerce.

Les touffes d'oseille deviennent vite énormes. Divisez-les régulièrement pour qu'elles ne s'épuisent pas, en intervenant en automneautomne. Avec une fourche bêche, soulevez chaque motte pour la sortir de terre. Tranchez-la alors en 3 ou 4 parties, que vous planterez en évitant de les disposer au même endroit.

Récolte et conservation de l'oseille

Intervenez entre mai et octobre, en fonction de vos besoins. Ne coupez pas toutes feuilles d'un coup, ce qui retarderait la repousse. Cueillez vos pieds feuille par feuille, en commençant par celles de l'extérieur et en prenant garde de ne pas abîmer le bourgeonbourgeon central.

Les feuilles d'oseille perdent vite leur fraîcheur après avoir été cueillies. Cependant, si vous les ensachez, elles se conserveront bien au congélateur après avoir été cuites pendant quelques minutes à l'étuvée.