Maison

La scarole, une salade à cultiver, pour les lapins et les jardiniers !

Dossier - Salades vertes : de délicieuses variétés à cultiver
DossierClassé sous :Jardinage , salades vertes , cultiver

-

Si vous invitez des amis à déjeuner et que vous leur promettez de leur faire déguster de la salade, ils penseront bien sûr à de la laitue. Erreur ! En effet, il existe un bon nombre d’espèces de salades vertes, que nous allons passer en revue, depuis la banale laitue jusqu’à l’arroche et la tétragone, beaucoup moins connues. Leurs variétés présentent des caractéristiques particulières, intéressantes à découvrir. Ce dossier devrait vous donner envie d’en déguster et, aussi, d’en cultiver…

  
DossiersSalades vertes : de délicieuses variétés à cultiver
 

La scarole (Cichorium latifolium) est une salade de la famille des Composées. Elle ressemble à la chicorée frisée, mais s'en distingue par ses feuilles plus larges, entièrement ondulées, dentées sur les bords et se repliant vers le cœur de la plante. Elle plaît beaucoup aux lapins mais aussi aux jardiniers et aux gourmands. Découvrez comment la cultiver.

La scarole est une salade qui plaît aux jardiniers et aux gourmands mais aussi aux lapins. Ici, de jeunes scaroles de plein champ. © Onegative, Shutterstock

Origines de la scarole

La scarole, comme sa cousine, provient des régions méditerranéennes et nos ancêtres gaulois la cultivaient.

Utilisations et bienfaits de la scarole

Cette espèce se consomme en salade, comme la laitue. D'un goût légèrement amer, elle est excellente avec une vinaigrette simple ou rehaussée de quelques lardons.

Cette plante est riche en potassium et en vitamines A et C Dépurative, tonique et peu énergétique, elle est recommandée dans les régimes amaigrissants.

Exigences : comment planter la scarole ?

La scarole est rustique au froid, d'où son utilisation intéressante pour les cultures d'automne. Elle résiste à la sécheresse et affectionne les sols riches en matière organique bien décomposée. Les reliquats d'engrais laissés en terre par les cultures précédentes lui suffisent. Peu de temps après sa levée, apportez-lui quand même 50 g/m2 d'un engrais « coup de fouet » riche en azote.

Variétés : grosse bouclée, natacha et scarole en cornet de Bordeaux

Précoce et vigoureuse, « grosse bouclée » forme une pomme serrée, légèrement bouclée au cœur. « Natacha » a des feuilles lisses à bord légèrement denté, un cœur volumineux à feuilles droites serrées et donnant une bonne proportion de « blanc ». « Scarole en cornet de Bordeaux » résiste bien au froid, etc.

Scarole « Grosse bouclée ». © Mubus7, Shutterstock

Culture : mise en terre et entretien de la scarole

Vous pouvez commencer à semer des scaroles à partir de février, sous un châssis chauffé ; la meilleure période, sans abri, va de début mai à la mi-juillet et, pour une production en début d'hiver, de fin juillet à début octobre. Prévoyez de repiquer les jeunes pieds 2 à 3 semaines après le semis, en lignes séparées de 30 cm et tous les 20 à 30 cm.

Pratiquez une rotation de vos scaroles, en évitant de les cultiver au même endroit avant 2 à 3 ans. Arrosez régulièrement les pieds. Si cela est nécessaire, pensez à traiter contre les limaces et les escargots.

Récolte et conservation de la scarole

Cueillez vos scaroles dès que leur pomme est ferme, mais seulement après avoir effectué un blanchiment indispensable, afin d'estomper l'amertume des feuilles. Pour cela, placez un grand pot sur chaque plant pour faire l'obscurité complète, cela peu de temps avant la récolte.

La scarole ne se conserve pas longtemps dès qu'elle est étiolée. Placez-la dans votre réfrigérateur, mais pas plus de 24 heures.