L'épinardépinard (Spinacia oleracea) est un légume annuel ou bisannuel, de la famille des Chénopodiacées. Il s'agit d'une plante dioïque, c'est-à-dire que des pieds différents portent soit des fleurs mâles soit des fleurs femelles. Riche en ferfer, cette salade verte est bonne cuite ou crue.

Les jeunes pousses d'épinard sont délicieuses en salade. © Ekaterina Kondratova, Shutterstock
Les jeunes pousses d'épinard sont délicieuses en salade. © Ekaterina Kondratova, Shutterstock

La pollinisation se fait par le ventvent ; le pollenpollen, très petit et léger, se transporte sur des kilomètres. Cela explique pourquoi les fleurs sont elles-mêmes petites et vertes, ne cherchant pas à attirer les insectesinsectes pour sa reproduction. Ses feuilles, lisses ou cloquées, sont d'un vert foncé.

Origines de l'épinard

L'épinard est originaire de Perse et a été introduit au début du XIIe siècle en Europe, avant d'être popularisé par Catherine de Médicis, lors de la Renaissance. Dans le calendrier républicain français, le seizième jour de ventôse (en février-mars) était autrefois surnommé le « jour de l'épinard ».

Utilisations et bienfaits de l'épinard

L'épinard est riche en nitrates, avec une incidenceincidence heureuse sur la vasodilatationvasodilatation et la fluidification du sang, ce qui améliore l'afflux du sang dans le cerveaucerveau, pouvant alors prévenir les risques de démencedémence.

C'est une des meilleures sources de vitamine B9vitamine B9 (ou acideacide folique), qui présente une incidence heureuse contre les malformations du fœtusfœtus. Par ailleurs, le fer que ce légume contient peut être absorbé par le corps, surtout s'il est accompagné par un apport de vitamine Cvitamine C, surtout présente dans le citron. On utilise cette salade, crue ou cuite, en cuisine.

Exigences : comment planter l'épinard ?

L'épinard réclame un sol frais, consistant et riche en matièresmatières organiques. Il ne doit revenir sur un même emplacement que tous les 3 à 4 ans. Les climatsclimats tempérés lui conviennent, mais il redoute la sécheressesécheresse. Il s'agit d'un légume épuisant qui apprécie un apport de 4 à 5 kg/m2 de fumier ou de compostcompost bien décomposé, ainsi qu'un engrais « coup de fumier », riche en azoteazote, lorsque les sujets atteignent 4 à 5 cm.

Les épinards frais sont très riches en fer. © Madlen, Shutterstock
Les épinards frais sont très riches en fer. © Madlen, Shutterstock

Variétés : géant d'hiver, monstrueux de Viroflay et galaxy

« Géant d'hiverhiver » est une variété vigoureuse, à feuilles larges et épaisses. « Monstrueux de Viroflay », semé au printemps, produit bien en automneautomne. L'hybridehybride F1 « galaxy » se sème en fin d'été, résiste au mildioumildiou, développe des feuilles bonnes à congeler, etc.

Culture : mise en terre et entretien de l'épinard

Vérifiez bien, sur vos sachets de semences, si la variété choisie correspond à un semis de printemps ou d'automne. Intervenez en mars-avril ou, mieux, en arrière-saison, à partir du 15 août et jusque fin septembre, en 2 ou 3 fois. Semez en lignes séparées de 30 cm, à éclaircir ensuite à 10 cm.

Maintenez le sol frais, afin d'éviter une montée à graines gênante. Binez le sol à deux reprises. Au besoin, traitez contre le mildiou, une maladie qui se présente sous forme de taches décolorées de 1 à 2 cm sur la face inférieure des feuilles, avec un traitement bio au cuivrecuivre.

Récolte et conservation de l'épinard

Cueillez régulièrement des feuilles quand elles atteignent 8 à 10 cm. En fin de saisonsaison, coupez-les au ras du sol. Pincez à l'ongleongle la base des pétiolespétioles, en évitant de sacrifier la rosetterosette située au cœur de la plante. Vous pouvez également, en automne, prolonger la période de cueillette à l'aide d'un tunnel en verre ou en plastiqueplastique. Le mieux, en tout cas, est de consommer vos récoltes rapidement.