Le vin chaud, s’il reste à consommer avec modération compte tenu de son degré d’alcool, constitue une boisson pleine d’ingrédients santé. © baguggi, Pixabay, CC0 Creative Commons

Santé

Vin chaud : quels sont ses bienfaits pour la santé ?

Question/RéponseClassé sous :Nutrition , vin chaud , vin rouge

Lorsque l'hiver est là, nous cherchons souvent à nous réchauffer de l'intérieur. Au moment des fêtes de fin d'année, le vin chaud est l'une des solutions qui s'offrent à nous. Outre le réconfort que cette boisson épicée apporte, plusieurs de ses ingrédients sont pleins de bienfaits.

La tradition du vin épicé remonte à l'Antiquité. Les Romains avaient pris l'habitude d'en consommer à l'occasion de leurs banquets. Objectif : faciliter la digestion. À cette époque, les vins épicés contiennent du miel, du poivre, du laurier, mais aussi des noix et des dattes. Et au fil des siècles, on y ajoute, à discrétion : clou de girofle, cannelle, cardamome ou encore des agrumes. L'opération permet également de préserver le vin de l'oxydation. Ainsi, celui-ci se conserve plus longtemps.

Pour ce qui est de l'idée de servir ces vins épicés chauds, elle vient, de manière assez logique, des pays du nord et de l'est de l'Europe. Des pays dans lesquels les hivers sont rudes. Et où le réconfort d'un vin chaud est apprécié. Traversant les époques, l'idée s'est muée en tradition. Aujourd'hui, il est toujours très populaire de consommer du vin chaud sur les marchés de Noël d'Allemagne, d'Autriche ou d'Alsace.

Pour les enfants — comme pour les parents d’ailleurs —, il est possible de remplacer le vin chaud par du jus de fruits chaud. Du jus d’orange notamment, épicé de la même façon. © ricka_kinamoto, Fotolia

Des épices bonnes pour la santé

Au-delà de son goût particulier, le vin chaud présente aussi des atouts santé (à condition de ne pas en abuser, bien sûr). Louis Pasteur en personne, le considérait comme la plus saine des boissons ! Composé de vin et d'épices, il est en effet riche en vitamines — lorsqu'on y ajoute de l'orange, notamment —, en acides organiques, en sels minéraux, en oligoéléments, etc.

Outre les vertus que l'on connaît à une consommation modérée de vin rouge, celle de vin chaud s'accompagne de quelques bienfaits tirés des épices qu'on y mélange. Ainsi l'ingrédient incontournable du vin chaud, la cannelle, a-t-il des effets positifs sur le transit intestinal et sur la fatigue. La cannelle permet aussi de réguler le diabète. Une aubaine en ces périodes de fêtes, souvent synonymes d'excès sucrés. Le clou de girofle, quant à lui, présente des propriétés antibactériennes. Il contribuera par exemple à apaiser les gorges enflammées. Le gingembre lui — sans parler de ses vertus aphrodisiaques —, aide à vaincre le rhume, la muscade, à combattre la constipation et le miel donne de l'énergie. Bref, tout ce qu'il faut pour passer de belles fêtes de fin d'année.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Les Gaulois, ces fervents buveurs de vin  Les Gaulois sont traditionnellement consommateurs de bière et d’hydromel mais, avec l’invasion romaine, ce peuple celte est rapidement devenu amateur de vin. Importée d’Italie, puis produite sur place, cette boisson s’est rapidement imposée en Gaule. L’Inrap (Institut de recherches archéologiques préventives) et le pôle Archéologie du département du Rhône nous parlent de son histoire durant ce documentaire.