Ce n’est pas seulement leur couleur qui différencie vin rouge, vin blanc et vin rosé. © Mariyana M, Shutterstock

Santé

Quelle différence entre vin blanc, vin rosé et vin rouge ?

Question/RéponseClassé sous :Nutrition , vin , vin rouge

Ce qui différencie un vin rouge d'un vin blanc, et d'un vin rosé, ce n'est pas seulement la couleur. Des différences de taille apparaissent entre les vins de la phase de production jusqu'aux effets qu'ils peuvent avoir sur la santé, en passant par la dégustation.

Si la plupart des vins blancs sont produits à partir de raisin blanc et les vins rouges, à partir de raisin rouge, c'est bien au stade de la vinification, au moment où agit la chimie du vin, que se fait réellement la différence de couleur entre les vins.

Une différence de fabrication : couleur du vin et vinification

C'est la peau du raisin qui donne en effet sa couleur au vin lorsqu'elle macère dans le jus. Lorsque l'on produit du vin blanc, on presse les raisins directement après la vendange. Lorsque l'on produit du vin rouge, en revanche, la première étape est celle de la fermentation qui est favorisée par une opération de remontage. Celle-ci consiste à faire passer, régulièrement, le jus au-dessus du marc qui contient les molécules colorantes.

Vin rouge, vin blanc : bons ou mauvais pour la santé ?

Les vins rouges renferment donc plus de molécules colorantes que les vins blancs et avec elles, plus de polyphénols. Or, les polyphénols présentent des propriétés antioxydantes reconnues. Ils permettraient de protéger l'organisme des maladies cardiovasculaires notamment. La consommation de polyphénols doit - comme celle de vin ! - rester modérée. Un excès de polyphénols peut diminuer l'absorption du fer par notre organisme.

Un goût différent selon les tanins

Ces méthodes de production et ces compositions différentes expliquent aussi les différences de goût. La présence de tanins donne aux vins rouges une plus grande puissance. Alors que les vins blancs, plus riches en acide citrique, ont un goût plus fruité et frais.

Et le vin rosé, dans tout ça ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le vin rosé n'est pas - en France en tout cas - issu d'un mélange de vin rouge et de vin blanc. C'est un vin à part entière. S'il est produit par saignée, le procédé de vinification est le même que pour le vin rouge, mais peau et pépins du raisin sont retirés avant que le vin n'ait pris une couleur trop foncée. S'il est produit par pressurage, la méthode est la même que pour les vins blancs, mais on utilise alors du raisin plutôt rouge comme ingrédient de base.

Cela vous intéressera aussi

Les Gaulois, ces fervents buveurs de vin  Les Gaulois sont traditionnellement consommateurs de bière et d’hydromel mais, avec l’invasion romaine, ce peuple celte est rapidement devenu amateur de vin. Importée d’Italie, puis produite sur place, cette boisson s’est rapidement imposée en Gaule. L’Inrap (Institut de recherches archéologiques préventives) et le pôle Archéologie du département du Rhône nous parlent de son histoire durant ce documentaire.