La cannelle est cultivée comme épice et plante médicinale, à l'origine, seule l'écorce des arbres sauvages avait une utilisation thérapeutique. © JCLobo, Fotolia

Planète

Cannelle

DéfinitionClassé sous :botanique , cannelle de Ceylan , épice

Connaissez-vous l'histoire de la cannelle ainsi que son mode de culture ou encore ses effets thérapeutiques ? Voici tout ce qu'il faut savoir. La cannelle provient de l'écorce du cannelier, Cinnamomum verum ou zeyianicum, et appartient à la famille des Lauracées. Le cannelier est un arbre à feuillage persistant, son écorce est souple de couleur brun rouge et ses fleurs sont jaunes. Il peut mesurer entre 8 et 18 mètres de haut.

Les principaux constituants de la cannelle sont des tanins, des coumarmes et des mucilages ; les feuilles, une fois broyées, et après hydrodistillation, donnent une huile essentielle constituée majoritairement d'eugénol. Cette espèce est également appelée cannelle de Ceylan ou de Cayenne. À ne pas confondre avec la cannelle de Chine ou cassia, Cinnamomum cassia, originaire de Chine et du Japon.

Histoire

Epice de renommée mondiale, la cannelle est aussi une plante médicinale ancienne, citée dans la Torah, texte sacré du judaïsme. Elle est utilisée depuis longtemps en Inde, et son usage médicinal en Égypte et dans certaines régions d'Europe remonte au Ve siècle av. J.-C. À l'époque, elle était utilisée contre la grippe et les troubles digestifs.

Culture et récolte de la cannelle

Originaire du Sri Lanka et du sud de l'Inde, la cannelle pousse dans les forêts tropicales, jusqu'à 500 mètres d'altitude. Elle est cultivée de manière intensive dans toutes les régions tropicales, notamment aux Philippines et aux Antilles. On la multiplie par bouturage et, tous les deux ans, à la saison des pluies, les arbrisseaux sont taillés au ras du sol. L'écorce est récoltée sur les nombreux rejets et mise à fermenter pendant 24 heures. L'écorce interne peut alors être séparée de l'écorce externe.

La cannelle est à la fois une épice et une plante médicinale. © alf photo, Fotolia

Ses effets thérapeutiques

Les indications traditionnelles, contre le rhume, la grippe et les troubles digestifs, sont toujours d'actualité. Elle est réputée pour favoriser le « réchauffement » ainsi que l'expulsion des gaz. C'est également un bon antispasmodique, un antiseptique et un antiviral. Quant à la cannelle de Chine, considérée comme un puissant tonique, elle possède les mêmes propriétés thérapeutiques que la cannelle de Ceylan et s'emploie en médecine chinoise.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourez régulièrement à la phytothérapie.

À voir aussi :