Considéré comme une plante porte-bonheur, le muguet est en réalité un poison violent ! Et comme tel, il contient des molécules actives, parfois utilisées en médecine comme tonicardiaques et diurétiques, notamment dans ses clochettes et ses baies rouges.
Cela vous intéressera aussi

Article publié le 1er mai 2012

En phytothérapiephytothérapie, les parties du muguet utilisées sont les feuilles et les fleurs récoltées au début de leur floraison. Le séchage doit être réalisé à l'abri de la lumièrelumière. Le muguetmuguet est principalement utilisé en cas de troubles cardiaques, dans la mesure où la plante stimule les battements du cœur et la respiration. Ainsi serait-il recommandé en cas de problèmes cardiovasculaires, d'inflammationinflammation du tissu pulmonaire ou d'insuffisance cardiaque.

Par voie interne, il est parfois employé pour traiter l'angine de poitrineangine de poitrine, mais aussi la gouttegoutte. Certains de ses composants s'avéreraient également laxatifs et émétiques (c'est-à-dire qu'ils provoquent des vomissements). Enfin, les extraits parfumés tirés des fleurs de muguet sont largement employés par l'industrie cosmétique et les parfumeursparfumeurs.

La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnellemédecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l'explique l'OMSOMS (Organisation mondiale de la santé) dans un rapport de 1998 sur la réglementation des médicaments à base de plantes, « un nombre relativement petit d'espècesespèces de plantes ont été étudiées pour d'éventuelles applicationsapplications médicales ». Cet article s'inscrit naturellement dans cette démarche.