Santé

Cerveau : le précunéus serait-il la zone du bonheur ?

ActualitéClassé sous :cerveau , neuroscience , IRM

En utilisant l'IRM (Imagerie par résonance magnétique), une équipe de scientifiques japonais a localisé chez des volontaires une zone cérébrale du cerveau appelée précunéus et impliquée dans le ressenti du bonheur.

Les participants à cette étude ayant obtenu le meilleur score de bonheur présentent plus de matière grise dans le précunéus, une zone du lobe pariétal. © snapwiresnaps.tumblr.com, DP

Savons-nous ce qu'est réellement le bonheur et surtout, où il se situe ? C'est pour répondre à cette question universelle que Waturu Sato, chercheur à l'université de Kyoto et son équipe, ont travaillé sur le sujet. Ils ont découvert que la combinaison des émotions positives et de la satisfaction tirée des évènements de la vie devenait active au sein du précunéus, une zone du lobe pariétal. D'un point de vue neurologique, le bonheur peut être considéré comme une expérience subjective fondée sur un ressenti plus ou moins intense selon les personnes. Les psychologues ont déjà cherché à en déceler les mécanismes. Ils restent mal connus, en particulier des neurologues qui, jusqu'à présent, n'étaient pas encore vraiment parvenus à identifier avec précision les structures cérébrales impliquées.

Les neuroscientifiques de l'équipe du docteur Sato ont donc utilisé l'IRM pour analyser le cerveau de 51 participants et mesurer leur bonheur subjectif ainsi que le ressenti de leurs émotions. Ils ont cherché à évaluer deux principaux paramètres : une composante émotionnelle et une composante cognitive. Pour cela, ils ont soumis les participants à un questionnaire afin de savoir s'ils étaient heureux ou pas, mais aussi de déterminer l'intensité de leurs émotions et connaître le degré de satisfaction personnelle de chacun liée à son existence.

Dans cette étude, le précunéus des personnes heureuses ou ayant tendance à ressentir les émotions positives plus intensément paraît plus volumineux. © Kyoto University

Plus on est heureux, plus le précunéus est gros

Leur analyse, publiée dans la revue Scientific Reports du 20 novembre 2015, indique que les participants ayant obtenu le meilleur score de bonheur présentaient plus de matière grise dans le précunéus, une zone de la face interne du lobe pariétal dans le cortex cérébral, que ceux qui étaient moins heureux dans leur vie.

Les chercheurs ont également pu constater que l'intensité des émotions positives ou négatives et la satisfaction de vie étaient associées dans cette même région cérébrale. Ils en ont conclu que le précunéus des personnes heureuses ou ayant tendance à ressentir les émotions de façon positive et de manière plus intense, était plus volumineux. Ces mêmes participants ressentaient également le sentiment de tristesse à une moindre intensité, constatent-ils.

« Différents travaux ont déjà montré que la méditation peut augmenter la masse de matière grise dans le précunéus. Ce nouvel aperçu qui nous indique où le bonheur se produit dans le cerveau sera utile pour concevoir des programmes du bonheur fondés sur la recherche scientifique », conclut Waturu Sato.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview : l'activité cérébrale est-elle unique et individuelle ?  Lors de son fonctionnement, le cerveau émet des ondes cérébrales qu'il est possible de capter avec des électrodes. Une fois analysées, elles peuvent offrir des informations sur l’état ou les mouvements d’un patient. Ces signaux sont-ils universels ou propres à chacun ? Futura-Sciences a interviewé, lors de son intervention à TEDxCannes, Maureen Clerc, chercheuse à l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique) pour en savoir plus.