Planète

Le porte-conteneurs MOL Comfort s’est brisé dans l’océan Indien

ActualitéClassé sous :développement durable , trafic maritime , naufrage

L'océan Indien vient, contre son gré, de s'enrichir en conteneurs. En cause, un navire de 316 m, le MOL Comfort, qui s'y est brisé le 17 juin dernier, mais ce n'est que le 27 juin que sa partie arrière a coulé. Elle gît désormais par 4.000 m de fond, à 750 km des côtes indiennes. Une pollution est à craindre, mais il n'y aurait rien à faire...

En sombrant, la partie arrière du MOL Comfort a perdu de nombreux conteneurs. S'ils flottent, ils vont constituer un danger supplémentaire pour les autres navires circulant dans l'océan Indien. © GCaptain

Un nouvel accident maritime ne va rien arranger à la pollution des océans par des conteneurs, un problème de plus en plus préoccupant. Le 17 juin dernier, le porte-conteneurs MOL Comfort, un navire de 316 m de long, s'est cassé en deux dans l'océan Indien, probablement en raison de la forte houle qui sévissait dans la zone. Ce navire, affrété par l'armateur nippon Mitsui Osk Lines (MOL), faisait alors route vers le canal de Suez et l'Europe du nord, avec un peu plus de 7.000 conteneurs à son bord.

Les deux morceaux du navire se sont mis à dériver. En raison des mauvaises conditions climatiques, le remorquage de la partie avant, et de ses 1.000 t de fioul, n'a pas pu débuter avant le 26 juin. Elle fait actuellement route vers le Sultanat d'Oman. La situation est tout autre pour l'arrière du bateau : il a sombré ce 27 juin à 9 h 48 (heure de Paris) à 750 km des côtes indiennes, emportant avec lui 1.700 conteneurs et 1.500 t de fioul par 4.000 m de fond.

La partie arrière du MOL Comfort a dérivé à la vitesse de 75 km par jour durant 10 jours avant de sombrer. © MRCC Mumbai

Une nouvelle pollution marine à venir

Selon des propos de Christine Bossard, porte-parole de l'ONG écologiste Robin des bois, rapportés dans Le Monde« Au total, ce sont environ 4.000 conteneurs qui ont été perdus dans l'océan : une bonne partie, située sur le pont, était déjà tombée à l'eau avant que l'arrière [ne] sombre ». Par ailleurs, elle précise : « Cet accident va entraîner une pollution de la zone, très riche en poissons, dans la mesure où 10 à 15 % des conteneurs contiennent des matières dangereuses ». Aucune opération de récupération n'est envisagée en raison de la profondeur à laquelle gît l'épave. 

Une enquête est en cours pour comprendre les causes de cet accident qui n'a pas fait de victime, les 26 membres d'équipage ayant été évacués à temps. Cependantles six navires jumeaux du MOL Comfort devraient voir leur coque renforcée dans les mois à venir. Plusieurs photographies du naufrage sont visibles sur le site GCaptain.

Cela vous intéressera aussi