Les dangers de l'huile de palme. © sarangib, Pixabay
Santé

Quels sont les dangers de l’huile de palme pour la santé ?

Question/RéponseClassé sous :Alimentation , huile de palme , aliments dangereux
 

L'huile de palme est la graisse que l'on obtient du fruit d'un palmier à huile. Nommée scientifiquement « Elaeis guineensis », elle est native et très commune dans les pays africains. Elle est souvent présente dans les aliments transformés, dans sa version raffinée. Quels sont ses dangers sur notre santé ?

L'industrie alimentaire l'utilise parce qu'elle a une texture agréable, plus douce que les autres huiles. Elle a également un parfum inoffensif et un goût neutre, que les autres huiles n'ont pas. De plus, elle favorise la conservation des aliments. L'huile de palme étant peu coûteuse, elle est aussi employée dans l'industrie cosmétique pour fabriquer des crèmes, des savons ou encore des gels douche. 

Sur l'étiquette, elle peut être désignée uniquement comme huile végétale ou bien comme graisse de palme. Dans le cas de l'huile, lorsque la durée de conservation est relativement longue, il est très probable qu'elle soit hydrogénée et donc cancérigène.

Cette huile est utilisée comme matière grasse pour les confiseries et comme substitut du beurre. Sa production a un faible coût et permet d'obtenir un produit final identique et croustillant. Les aliments qui en contiennent sont généralement très transformés et de mauvaise qualité nutritionnelle globale. Ils doivent donc être évités. Comme elle est riche en graisses saturées (notamment en acide palmitique), sa consommation est contre-indiquée pour les personnes souffrant d'un taux de cholestérol élevé et de maladies cardiovasculaires.

L'huile de palme est connue pour ses impacts négatifs sur l'environnement. © tristantan by Pixabay

Pourquoi l’huile de palme est-elle dangereuse ?

Impacts sur la santé

Le problème est sa teneur élevée en graisses saturées, qui peut atteindre 50 % dans le cas de l'huile de palme dérivée du fruit et 80 % pour l'huile extraite de la graine de palme. Cette valeur élevée contribue à augmenter le taux de mauvais cholestérol sanguin.

Pour être utilisée par les industries, cette huile est à l'état oxydé avec une consistance semi-solide à température ambiante, ce qui est très utile pour ses applications chimiques et alimentaires. Cependant, son oxydation peut provoquer plusieurs types d'intoxication pour l'organisme. 

Naturellement, l'huile de palme brute (non raffinée) est très riche en β carotène et en vitamine E. Mais lorsqu'elle est raffinée, chauffée ou modifiée, elle perd une grande partie de ces avantages.

Impacts sur l’environnement

Financièrement, l'huile de palme est une huile à faible coût de production et c'est la raison de son utilisation massive ces dernières années, pour répondre à la demande croissance d'une industrie qui a besoin d'une huile polyvalente.

Mais la culture de l'huile de palme soustrait des forêts d'une valeur écologique inestimable, qui abritent des écosystèmes uniques au monde. Par exemple, les forêts d'Indonésie, qui ont été fréquemment brûlées pour faire place aux nouveaux plants de la plante productrice d'huile de palme. En plus de la destruction de la biodiversité locale, la fumée causée par le feu émet beaucoup de CO2 dans l'atmosphère.

L’huile de palme est partout

L'huile de palme est également utilisée, en plus des cosmétiques et des aliments, dans la production de biodiesel. Le biocarburant obtenu à partir de l'huile de palme a cependant été qualifié d'antiécologique par l'Agence américaine de protection de l'environnement. En effet, sa production émet des émissions de dioxyde de carbone supérieures à ce qui est autorisé pour qu'un biocarburant soit considéré comme propre. De plus, sa production engendre des coûts environnementaux très importants.

Bien qu'elle possède toutes les qualités nécessaires pour répondre aux exigences de l'industrie moderne, un substitut écologique à l'huile de palme est possible. L'espoir réside dans une levure huileuse qui a un profil lipidique presque identique à celui de l'huile de palme.

En attendant, certains producteurs écrivent sur leurs emballages « sans d'huile de palme », pour répondre à la demande du consommateur de plus en plus informé et soucieux à la fois de sa propre santé et de la préservation de la nature.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !