Santé

Top 10 des parasites à éviter absolument pour garder la santé

ActualitéClassé sous :médecine , Santé , parasites

L'été est propice aux voyages à l'étranger, aux piqûres d'insectes, à la consommation de fruits et légumes non pelés ou de saucisses de porc mal grillées. Gare aux parasites ! Si certains s'avèrent inoffensifs pour la santé, d'autres sont malheureusement mortels.

Taenia solium se développe d'environ un mètre tous les six mois pour atteindre une dizaine de mètres à la forme adulte. © Roberto J. Galindo, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0
Taenia solium se développe d'environ un mètre tous les six mois pour atteindre une dizaine de mètres à la forme adulte. © Roberto J. Galindo, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0
 

Taenia solium

Du porc mal cuit peut conduire à une infection par un Taenia solium. Ingéré sous forme de kystes, ce ver solitaire se développe dans l'intestin en adulte pouvant atteindre 10 mètres de long. Opportuniste, il se nourrit des nutriments ingérés et ne transmet pas, en général, de maladies.

Echinococcus granulosus

Un cousin de ce ver beaucoup plus petit (quelques millimètres) parasite les chiens qui l'attrapent en mangeant des abats de mouton. Les œufs d'Echinococcus granulosus peuvent aussi contaminer l'Homme par manque d'hygiène ou par de la nourriture contaminée. Les parasites migrent dans le foie, notamment, où ils forment des kystes de taille volumineuse. Leur rupture spontanée peut provoquer un choc fatal.

Echinococcus multilocularis

Les chasseurs occasionnellement au contact de rongeurs, de carcasses, de baies ou de champignons souillés par des fèces de renard et autres canidés peuvent être infectés par le ver Echinococcus multilocularis. Là aussi, le parasite envahit les organes internes sous forme de kystes et la pathologie peut, dans certains cas, s'avérer létale.

Toxoplasma gondii

C'est le parasite que les femmes enceintes doivent fuir, tout comme les personnes immunodéprimées et transplantées. Chez les premières, ce protozoaire attrapé, par exemple, lors du nettoyage de la litière d'un chat ou de la consommation d'eau contaminée ou de viandes mal cuites, peut engendrer des anomalies fœtales. Chez les secondes, Toxoplasma gondii peut se multiplier de façon incontrôlée.

Cryptosporidium spp.

Les aliments lavés avec de l'eau contaminée par du bétail malade, le cidre et le lait non pasteurisés, les mollusques infectés peuvent transmettre des parasites protozoaires du genre Cryptosporidium spp. Ils sont responsables de diarrhées aqueuses sévères, de pancréatites et provoquent parfois une malnutrition secondaire mortelle chez les nourrissons et les sujets faibles.

Le ver Ascaris lumbricoides tue chaque année 2.700 personnes dans le monde. © Centers for Disease Control and Prevention

Entamoeba histolytica

Cet autre parasite protozoaire infecte le tractus digestif et génère une dysenterie amibienne, autrement dit, des diarrhées sanglantes et des douleurs abdominales qui peuvent devenir potentiellement mortelles. En outre, Entamoeba histolytica peut se propager dans le corps et engendrer des abcès dans le foie et dans d'autres organes. La pathologie se contracte au moyen d'eau souillée, de crudités et de fruits non pelés et contaminés ou de plats préparés dans de mauvaises conditions d'hygiène.

Trichinella spiralis

Le ver nématode Trichinella spiralis s'attrape en consommant, selon les pays, du porc, du sanglier, du cheval, du morse ou de l'ours blanc mal cuits. Les kystes ingérés libèrent les adultes qui s'accouplent. Les milliers de larves produites migrent dans les muscles de leur hôte en attendant d'être avalées par un nouvel hôte. Les infestations massives constituent des affections graves aboutissant souvent à la mort.

Opisthorchiidae

Les vers plats de la famille des Opisthorchiidae se transmettent par la consommation de poissons d'eau douce crus ou insuffisamment cuits, eux-mêmes infectés par des escargots emplis de larves. Une fois dans un estomac de mammifère - comme l'être humain -, elles prennent leur forme adulte et se réfugient dans le canal cholédoque et dans la vésicule biliaire. Les œufs rejetés dans les selles contaminent de nouveaux mollusques.

Ascaris spp.

Ce genre de ver rond intestinal mesure jusqu'à 35 centimètres. Ingérés dans le l'eau ou par des légumes ou des fruits, les œufs éclosent en larves. Elles migrent hors de l'intestin par le sang vers les poumons, puis des voies respiratoires à la gorge, où elles sont avalées dans l'estomac. Elles repassent dans l'intestin où elles se développent alors en vers adultes. Les œufs des femelles sont libérés dans les excréments. Ascaris lumbricoides infectent 1.450 millions de personnes et provoquent 60.000 décès par an, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Trypanosoma cruzi

Connu pour donner la maladie de Chagas, ce parasite protozoaire infecte silencieusement divers organes du corps, y compris le cœur. Trypanosoma cruzi peut provoquer dix à vingt ans après la contamination des problèmes cardiaques ou intestinaux graves et parfois mortels. Il est transmis à l'Homme par l'ingestion de fruits contaminés par des matières fécales des insectes hématophages, les réduves.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi