Illustration du ver solitaire aussi appelé tænia ou ténia. © Sciepro, Adobe Stock
Santé

Ver solitaire : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Parasites , Corps humain , ver solitaire

Parasite de l'intestin grêle de l'Homme, le ver solitaire ou tænia, ou encore ténia, appartient à la classe des Cestodes et peut atteindre plusieurs mètres de long. Plusieurs espèces peuvent contaminer l'Homme comme Tænia saginata (transmis par le bœuf) et Tænia solium (transmis par le porc). Hermaphrodite, il se présente comme un long ruban plat comportant trois parties : la tête ou scolex portant les organes de fixation, le cou non segmenté et le corps constitué d'anneaux. Les anneaux mâles au départ deviennent femelles en vieillissant de telle sorte que les derniers sont bourrés d'œufs, évacués par les selles contaminantes. Il peut vivre plusieurs années sans traitement.

Cycle évolutif du ver solitaire

Dans le milieu extérieur, les anneaux libèrent les œufs qui sont très résistants. Disséminés dans la nature (pâturages, boues), ils peuvent être ingérés par un bovidé ou un porc. Les embryons sont alors digérés, traversent la muqueuse intestinale et envahissent tout l'organisme de l'hôte via la circulation sanguine et lymphatique. Les larves, appelées cysticerques, possèdent un scolex et des ventouses et se localisent dans les muscles où elles se calcifient pendant plusieurs mois. L'Homme qui est l'hôte définitif se contamine en mangeant de la viande de bœuf ou de porc mal cuite.

Cycle du Taenia solium : ce ver est transmis par le porc, l'Homme est l'hôte définitif. © CDC, Wikimedia Commons, Domaine public

Impact sur la santé, symptômes et traitement

Le plus souvent, l'infection passe inaperçue. Quelques nausées, vomissements peuvent apparaître associées à une perte de poids anormale puisque le ver se nourrit des nutriments apportés par l'alimentation de son hôte. En général, les personnes retrouvent des anneaux émis dans les selles et un traitement vermifuge suffit à expulser le ver pour conduire à la guérison.

Dans le cas d'une contamination avec Tænia solium, la présence des larves dans les tissus peut avoir de graves conséquences sur la santé. Cette pathologie ou cysticercose entraîne des céphalées intenses, une cécité et des crises d'épilepsie pouvant être mortelles quand les larves s'enkystent au niveau du cerveau. Afin de prévenir cette pathologie, des interventions de santé publique se développent dans les secteurs de la santé animale, humaine et au niveau de l'environnement.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !