Planète

Coraux : impact du réchauffement climatique sur les récifs

Dossier - Les coraux face au réchauffement climatique
DossierClassé sous :Environnement , Nature , Réchauffement

-

Les coraux sont fascinants. Ces animaux extrêmement anciens sont devenus peu à peu des constructeurs de récifs. Mais aujourd'hui, ils sont en danger. Blanchissement, perte de biodiversité, maladies : le réchauffement climatique est lourd de conséquences pour les barrières de corail.

  
DossiersLes coraux face au réchauffement climatique
 

Les récifs coralliens sont souvent en proie à des problématiques multifactorielles. C'est pour cela qu'il est parfois difficile d'identifier la cause de leur dégradation. Blanchissement, perte de biodiversité, maladies des coraux : quel est l'impact du réchauffement climatique sur les récifs ? Quelles conséquences pour les communautés humaines ?

Les coraux sont des organismes possédant une faible capacité d'adaptation au changement des conditions du milieu dans lequel ils vivent. Pourtant, des données géologiques montrent qu'ils ont, au cours du temps, subi de grandes variations du climat.

Quel est l'impact du réchauffement climatique sur les récifs ? Ici, nurserie de coraux. © Martin Colognoli, Coral Guardian, tous droits réservés

Ils se sont adaptés car ces changements se sont passés de façon douce. Ils peuvent aussi survivre à de nombreuses variations brutales si les conditions entre ces variations restent viables. Malheureusement, tout s'accélère avec le réchauffement climatique et c'est cela, couplé à des problématiques locales de surpêche, de pêche destructrice et de pollution, qui met en péril les récifs. 

Blanchissement des coraux

Les récifs coralliens sont directement menacés par le réchauffement climatique. La température de l'eau de surface des océans a augmenté en moyenne de 0,5 °C depuis 1860 jusqu'à aujourd'hui. Les prévisions du Giec annoncent une augmentation de la température moyenne de l'air de 1,5 °C d'ici 2100. Les eaux de surface des océans se réchaufferont donc encore. Les récifs coralliens sont très sensibles aux changements de températures du fait de leur faible capacité d'adaptation.

1 à 2 °C d'augmentation de températures des eaux de surface au-delà des maxima habituels sur une durée de 2 semaines, voilà qui est suffisant pour provoquer un blanchissement massif, affectant la croissance, l'alimentation et d'autres processus écologiques des récifs.

Acidification de l'océan

La baisse du pH de l'eau des océans est causée par l'absorption de dioxyde de carbone (CO2) présent dans l'atmosphère. L'augmentation du dioxyde de carbone atmosphérique entraîne en cascade l'augmentation des concentrations en dioxyde de carbone dissout dans l'eau des océans. La résultante est l'acidification de ces eaux.

L'acidification des eaux des océans réduit la faculté des coraux à fabriquer leurs squelettes calcaires, ce qui les rend donc beaucoup plus vulnérables à l'érosion. Il est probable qu'un jour le taux d'érosion des récifs soit plus important que leur taux de croissance.

Élévation du niveau de l'eau et tempêtes

Le changement climatique a aussi d'autres effets tels que l'élévation du niveau de surface des océans et l'augmentation de la fréquence et de la puissance des tempêtes. Ces effets sont tout aussi néfastes pour les récifs coralliens.

Impact sur les écosystèmes coralliens

  • Perte de biodiversité :

La diminution de la biodiversité a un effet direct sur la résilience des écosystèmes récifaux. La résilience d'un écosystème est sa capacité à se remettre d'une perturbation et donc de résister à un changement d'état. Les services rendus par ces écosystèmes sont donc amoindris et fragilisés.

  • Maladies :

Les maladies touchant les coraux furent décrites pour la première fois dans les années 1970. Cela ne veut pas dire que ces maladies n'existaient pas auparavant, mais que ces maladies se sont développées à plus grande échelle, suffisamment pour être observées. 

La progression de ces maladies serait liée à la baisse de la biodiversité et à la présence d'enrichissement en nutriments favorisant le développement de macro-algues. C'est un signe de déséquilibre et de faiblesse de l'écosystème.

  • Blanchissement :

Le phénomène de blanchissement est dû à la perte des zooxanthelles (microalgues symbiotiques vivant au sein des tissus du corail). Il affecte l'alimentation du corail, son métabolisme et donc sa capacité à construire un récif.

Épisode de blanchissement (2016, Indonésie). © Guillaume Holzer, Coral Guardian, tous droits réservés

Si la température de surface des océans continue d'augmenter, la fréquence et la gravité du blanchissement des coraux vont également augmenter, affectant probablement la capacité des récifs coralliens à s'adapter et à fournir la plupart des services que nous leur demandons.

Les coraux peuvent récupérer à la fin d'un épisode de blanchissement si la période de stress ne persiste pas à travers le temps. Au contraire, si les périodes de stress persistent et s'intensifient, alors, c'est la mort du récif qui s'en suivra.

En quarante ans, 40 % des récifs ont déjà disparu et les scientifiques s'accordent à dire que si rien n'est fait d'ici 2050, la totalité aura disparu.

Impact du réchauffement climatique sur les communautés locales

Avec la dégradation de ces récifs, on constate une diminution de la qualité des services délivrés par ces écosystèmes. A contrario, par exemple, les baies protégées par des récifs coralliens en bonne santé ont moins souffert des ouragans Irma et Maria en novembre 2017. Les services délivrés par les récifs sont utiles à l'économie du monde entier mais surtout à la subsistance de nombreuses communautés locales qui en dépendent pour vivre.

Le renforcement capacitaire des communautés locales passe par l'apprentissage de l'écologie marine. Ici, Martin apprend à Komang et Muslim comment reconnaître les différents types de coraux. © Guillaume Holzer, Coral Guardian, tous droits réservés

La dégradation des récifs implique une diminution de la sécurité alimentaire, une remise en question des modes de vie traditionnels liés à la pêche, une mise en danger des lieux de vie des communautés locales et une diminution de leurs revenus.