Le Giec a pour mission d’évaluer les risques liés au changement climatique d’origine humaine. © anyaberkut, fotolia

Planète

Giec

DéfinitionClassé sous :climatologie , changement climatique , GIEC
 

L'histoire du réchauffement climatique en 35 secondes  En intégrant graphiquement les mesures de températures dans presque tous les pays du Globe entre 1900 et 2016, cette animation montre de façon saisissante l’augmentation du nombre d'« anomalies de température », donc des écarts par rapport à une moyenne. On constate qu'en un peu plus d'un siècle, la proportion vire au rouge. 

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec, ou IPCC en anglais) est un organisme intergouvernemental et scientifique ayant pour mission d'évaluer le changement climatique, ses effets potentiels sur l'environnement et la société, ainsi que les solutions envisageables pour y remédier.

Fondé en 1988 par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), le Giec a pour rôle d'établir l'état actuel des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques relatives aux modifications du climat. Depuis 1990, il produit des rapports d'évaluation au rythme d'un rapport tous les six ans environ où sont rassemblées ces connaissances. Le cinquième et dernier rapport à ce jour est paru en 2014.

Des rapports sur les changements climatiques pour aiguiller les décisions politiques

N'étant pas lui-même un organisme de recherche, il fait appel pour la rédaction des rapports à des experts. Ceux-ci font la synthèse rigoureuse et objective des travaux de recherche reconnus, effectués partout dans le monde et publiés dans les revues scientifiques. Pour cela, le Giec est organisé en trois groupes de travail : le premier évalue les données scientifiques sur le climat et son évolution, le deuxième enquête sur la vulnérabilité et l'adaptation des systèmes socio-économiques face aux conséquences du changement climatique, et le troisième envisage des moyens d'atténuer le changement climatique et ses effets.

Principe de fonctionnement du Giec jusqu’à la publication d’un rapport. © Giec

Ouvert à tous les pays membres de l'ONU et de l'OMM, le Giec rassemble actuellement 195 pays. Ils se réunissent une à deux fois par an lors d'une assemblée plénière, au cours de laquelle sont notamment décidés les grands axes du programme de travail du Giec. D'autre part, les rapports d'évaluation sont acceptés et adoptés pendant ces assemblées. Comme le Giec n'a pas pour objectif de dicter les politiques de ses pays membres, ces rapports doivent surtout guider leurs décisions au regard des données scientifiques, qui établissent la réalité d'un changement climatique d'origine anthropique et étudient son évolution.

Cela vous intéressera aussi