Sciences

Dossier : l'impact des UV, nuages et rayons cosmiques sur le réchauffement

Découvrez le dossier Réchauffement : le rôle des UV, nuages et rayons cosmiques. Ce dossier est le deuxième d'une série de trois qui essaient de faire le point sur les mécanismes susceptibles de modifier le climat de la planète. Le premier abordait les différents forçages. Dans ce celui-ci on examine les mécanismes qui pourraient peut-être les amplifier.

Quel rôle ont les UV, les nuages et les rayons cosmiques dans le réchauffement ? © DR

Le forçage solaire est considéré comme première cause du réchauffement climatique. Or, il impacte moins le climat que les gaz à effet de serre, même s'il est effectivement acteur du réchauffement. Quels sont les mécanismes qui renforcent ce forçage solaire ? Quel rôle ont les UV, les nuages et les rayons cosmiques ?

 

Les observations des variations spectrales de l'irradiance sont assez contradictoires. Que nous disent les instruments sur cette irradiance solaire,  et que peut-on en déduire sur le réchauffement ?

 

Le mécanisme amplificateur le plus populaire dans certains milieux est sans doute celui qui met en jeu les rayons cosmiques et les nuages. Les nuages sont le principal modulateur du rayonnement, ils constituent donc un levier efficace et il paraît en tout cas légitime de chercher une possible amplification dans cette direction. Il y a, en fait, deux questions à se poser. Y a-t-il une relation de causalité entre les variations de la couverture nuageuse et celles du rayonnement cosmique ? La corrélation existe-t-elle vraiment ou est-elle un artefact des observations ?

 

Le rapport entre les nuages et le rayonnement cosmique est donc une question intéressante lorsque l'on considère le réchauffement climatique. Les climatologues ont réalisé de nombreuses études. L'histoire est ici fertile en rebondissements divers, en voici une chronologie certainement non exhaustive.

 

Une autre approche consiste à rechercher l'influence de variations rapides du rayonnement cosmique dans l'évolution de la couverture nuageuse. De telles variations sont possibles à la suite des éjections de matières coronales du Soleil (événements de Forbush).

 

Cloud (Cosmics Leaving Outdoor Droplets) est une expérience mise en place au Cern pour étudier, dans des conditions contrôlées, l'influence des rayons cosmiques sur la formation des gouttes des nuages. Le concept de la chambre à brouillard ne date pas d'hier : c'est Wilson qui a réalisé en 1912, la première enceinte fermée contenant un gaz maintenu à pression et température constantes et saturé en vapeur d'eau. Wilson était d'ailleurs un précurseur puisqu'il a montré dès 1896 que certains rayons cosmiques, les rayons X et la radioactivité favorisaient la nucléation.

 

En conclusion, quel est donc le rapport entre le réchauffement climatique, les phénomènes d'ionisation et les nuages ?

 

Si vous souhaitez approfondir les notions et questions abordées dans ce dossier, parcourez la bibliographie renseignée par l'auteur.

 

Cela vous intéressera aussi