Les nuages de sable occasionnent des ciels orange en France et colorent la neige des sommets montagneux. © ErikTanghe, Pixabay
Planète

Phénomène météo extraordinaire : les nuages de sable

ActualitéClassé sous :météorologie , nuage , sable

-

Plusieurs fois par an, il arrive que des particules de sable du Sahara remontent vers le nord de l'Europe. Découvrez comment se forment ces nuages de sable qui colorent parfois le ciel de la France et qui salissent les voitures.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Des nuages de sable traversent la France depuis le Sahara  Des nuages de sable ont récemment traversé la France, et l'ont teinté d'une atmosphère jaune-orangée. © Futura 

Pour qu'un nuage de sable se forme, il est tout d'abord nécessaire d'avoir du vent : le sirocco est un vent qui souffle dans le désert du Sahara régulièrement et qui peut parfois dépasser les 100 km/h. Ces fortes rafales provoquent alors une véritable tempête dans le désert, crée des tourbillons dans le sable et propulse les particules jusqu'à 4.500 mètres d'altitude. Emportées par le vent, ces poussières circulent vers le sud de la France plusieurs fois par an, mais beaucoup plus rarement jusqu'au nord du pays, à l'exception de mars 2022 qui a été marqué par plusieurs épisodes importants de remontées de sable jusqu'à Paris, et même au-delà, sur les Pays-Bas ! Ce sirocco est un vent de sud-est, il entraîne donc avec lui de l'air doux et a aussi pour conséquence de faire subitement remonter les températures en France.

La dépression (L) en Méditerranée aspire l'air chaud et sec du désert et le propulse vers le nord. © Nasa, Piotr Flatau, Wikipedia

Un ciel aux allures d'apocalypse

Le sable se mêle aux nuages de basses et moyennes altitudes et engendre un ciel laiteux en France, légèrement jaunâtre, limitant l'intensité des rayons du soleil. Mais, lors des épisodes les plus marquants, avec de fortes concentrations de sable, le ciel peut alors tourner à l'orange, voire au rouge, comme cela arrive parfois en Espagne, au Maghreb et à de rares occasions aussi en France. Cette ambiance apocalyptique peut également donner une impression de « soleil rouge », un phénomène très impressionnant.

Dans ces conditions, les levers et couchers de soleil sont spectaculaires, à l'image de ceux du désert américain : en effet, plus la lumière se heurte à des particules (sable, humidité du nuage, précipitations...), plus les couleurs sont grandioses.

Ces grains de sable peuvent se déposer sur les monts des Pyrénées et des Alpes, colorant la neige et créant l'impression de dunes de sable : cette teinte orange accélère alors la fonte de la neige en raison de l'albédo.

Des nuages qui ne contiennent pas que du sable

Cependant, les nuages de sable ne contiennent pas que du sable ! Des éléments radioactifs sont aussi présents dans le sable, comme le Césium-137, issu des essais nucléaires effectués dans les années 1960. L'ACRO (Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l'Ouest) précise toutefois que ces niveaux radioactifs étaient présents en quantité faible et négligeable lors des nuages de sable de mars 2022 sur la France. Plus étonnant encore, il arrive que le sirocco transporte avec lui des organismes vivants, bactéries, champignons et criquets pèlerins, des insectes ravageurs pour les récoltes.  

Cette forte concentration de poussières dans l'atmosphère est aussi responsable d'une dégradation de la qualité de l'air liée aux particules PM10. Cet épisode de pollution est même susceptible d'aggraver les problèmes respiratoires chez les personnes déjà sensibles.

Un phénomène différent des tempêtes de sable

Les nuages de sable, ou remontées de sable du Sahara, sont à différencier d'autres phénomènes comme les tempêtes de sables ou encore les tourbillons de sable.

Les tempêtes de sable, aussi appelées haboobs, sont des phénomènes violents et dangereux qui se produisent dans les régions désertiques comme le Maghreb ou encore le sud-ouest des États-Unis. Il s'agit de poussières soulevées le plus souvent par les rafales de vent à l'avant d'un orage : celles-ci forment un véritable mur de sable qui peut s'étaler sur 100 km et qui se déplace à 70 km/h en moyenne et plonge dans le noir des villes entières, provoquant des carambolages en série.

Les tourbillons de sable, aussi appelés Dust Devils, sont des petits phénomènes localisés, souvent sans danger : ils se forment également dans les régions désertiques (mais parfois aussi en France, notamment dans les champs moissonnés) lorsque de l'air chaud s'élève et entre en rotation, un peu comme une tornade. Contrairement à ces deux phénomènes très soudains et parfois destructeurs, les nuages de sable, comme ceux qui remontent en Europe, n'occasionnent pas de dégâts, outre l'inconvénient de salir nos voitures !   

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !