Maison

Chou : origine et qualités médicinales

Dossier - Le chou : culture et variétés
DossierClassé sous :Jardinage , Maison , potager

-

Des choux, il en existe un bon nombre de variétés différentes. Du classique chou pommé au curieux chou d’ornement, en passant par l'insolite chou Romanesco, vous saurez tout sur la culture du chou dans ce dossier. Laissez-vous aussi surprendre par ses propriétés médicinales…

  
DossiersLe chou : culture et variétés
 

Découvrez ici quelles sont les origines du chou et ses qualités médicinales.

Le chou sauvage, encore appelé « chou des falaises » (Brassica oleracea) est l'ancêtre de tous les choux cultivés. Il y a fort longtemps, il poussait sur les dunes, sur les plages de galets et sur les falaises situées le long des côtes atlantiques de l'Europe, surtout en France, en Espagne et au sud de la Grande Bretagne.

Le chou est cultivé depuis plus de 4.000 ans dans notre pays et plus largement en Europe. À l'origine, il comprenait de longues tiges et était presque dépourvu de feuilles. C'est pourtant sous cette forme que le consommaient en quantité les Hommes de l'Antiquité, le plus souvent cru.

Quelles sont les origines du chou ? © Helen Sushitskaya, Shutterstock

Selon certains spécialistes, durant la guerre de Cent Ans, les batailles se gagnaient ou se perdaient selon que le ravitaillement en choux était parvenu ou non aux soldats. Et, pour les Grecs et les Romains, les choux protégeaient de l'ivresse et ils en croquaient une feuille crue avant chaque banquet. Cette tradition se perpétue encore aujourd'hui dans de nombreux pays de l'Est pour limiter les conséquences d'une absorption abusive de vodka !

Les navires étaient aussi chargés de ce précieux légume, qui, par sa grande richesse en vitamines C, aidait à lutter contre le scorbut, cette « peste des mers » qui pouvait décimer des équipages entiers.

Le chou est devenu au Moyen Âge l'aliment de base des paysans d'Europe, bien avant la pomme de terre. Mais il sut aussi séduire les rois et les dames de la cour, et il fut longtemps servi tard dans la nuit, sous forme de soupe, dans les soirées de la noblesse. Mais ce légume ne revêtait pas encore l'aspect charnu que nous lui connaissons aujourd'hui et, comme la plupart des autres légumes, il s'est transformé progressivement grâce aux efforts des sélectionneurs.

En tout cas, ce sont les Chinois qui, les premiers, surent conserver les choux dans de la saumure, laissant plus tard les Huns et les Mongols les ramener en Europe.

Des qualités médicinales très intéressantes

Le chou est un légume vert riche en vitamines C. Par ailleurs, il présente des vertus tonifiantes en couvrant 50 % de nos besoins en vitamines B1, A et E, ces dernières étant des antioxydants. Le chou est également source de minéraux comme le potassium, qui nous permet de rester en forme durant la saison froide. Riche en fibres, il agit positivement sur le transit intestinal. Soulignons également sa bonne place dans un régime amaigrissant puisqu'il ne fournit que 22 kcal/100 g. Le chou possède aussi des vertus médicinales contre les ulcères gastriques, la goutte, les douleurs musculaires ou encore l'alcoolisme. Pour soulager les douleurs de l'arthrose ou des rhumatismes, vous pouvez frotter les zones qui vous font souffrir avec des feuilles de chou bien vertes que vous aurez écrasées au préalable. Imbibées dans de l'huile d'olive, ces feuilles sont également efficaces pour apaiser les gerçures et les crevasses. Selon certains scientifiques, la consommation de choux 2 à 3 fois par semaine réduirait également le risque de cancer du poumon.