Maison

Le chou de Bruxelles : culture et bienfaits

Dossier - Le chou : culture et variétés
DossierClassé sous :Jardinage , Maison , potager

-

Des choux, il en existe un bon nombre de variétés différentes. Du classique chou pommé au curieux chou d’ornement, en passant par l'insolite chou Romanesco, vous saurez tout sur la culture du chou dans ce dossier. Laissez-vous aussi surprendre par ses propriétés médicinales…

  
DossiersLe chou : culture et variétés
 

Le chou de Bruxelles (Brassica oleracea gemmifera) appartient à la famille des brassicacées, comme tous les choux.

Le chou de Bruxelles se caractérise par une tige robuste que termine une touffe de grandes feuilles et au long de laquelle s'étagent entre 25 et 70 petites pommes arrondies et serrées les unes contre les autres, ressemblant à des choux pommés miniatures. Il s'agit en fait de bourgeons qui, s'ils n'étaient pas récoltés, donneraient des ramifications florifères sans intérêt.

C'est au XVIIe siècle que les habitants de Bruxelles créèrent un nouvel hybride de chou qui se cultivait verticalement et occupait donc moins d'espace. Cette culture très rentable occupa rapidement de grandes étendues, et valut aux habitants de la capitale belge le surnom de kulkappers (« coupeurs de choux »).

Les choux de Bruxelles sont riches en vitamine. © Dream79, Shutterstock

Bienfaits du chou de Bruxelles

La cellulose que le chou de Bruxelles contient favorise le transit intestinal. Ce légume est riche en minéraux et peu calorique.

Exigences

Toute bonne terre de jardin convient à ce chou. Évitez toutefois les sols trop acides ou trop riches en matières organiques. Il ne lui faut pas trop d'humidité et ne lui apportez pas beaucoup d'engrais, de façon à ce que ses bourgeons forment bien des pommes et non des rejets. Un seul apport de 50 g/m2 d'un engrais « coup de fouet », riche en azote, peut lui suffire, 3 à 4 semaines avant la plantation.

Variétés

Santa est un chou rustique et tardif, bien résistant au froid et aux pommes bien rondes et lisses. L'hybride F1 Diabolo est hâtif et facile à cueillir car ses pommes ne sont pas trop serrées les unes aux autres, ce qui limite les risques de pourrissement.

Culture des choux de Bruxelles. © Peter Turner Photography, Shutterstock

Culture du chou de Bruxelles au jardin

Effectuez-la de fin mars à début mai, en lignes, sur un sol bien préparé, pour obtenir des plants à repiquer un mois plus tard, à 60 cm en tous sens, en enterrant bien les sujets jusqu'au niveau du collet.

Entretien

Les ennemis du chou de Bruxelles sont les mêmes que ceux du chou pommé. Méfiez-vous aussi de l'oïdium, une maladie qui tache le feuillage et les pommes d'un feutrage blanc, à combattre préventivement à l'aide de soufre.

Récolte et conservation

Ce légume ne craint pas le froid et c'est au moment des premières gelées blanches, en début d'hiver, qu'il faut commencer à récolter ses pommes, petit à petit, selon vos besoins. Les pommes du chou de Bruxelles, non lavées, peuvent être stockées une semaine dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Sachez aussi qu'elles se congèlent bien, après avoir été blanchies dans de l'eau bouillante pendant quelques minutes.

Astuce culturale

Commencez votre cueillette par le bas de la plante, en laissant aux pommes du haut le temps de bien se développer.