Le pêcher (Prunus persica) appartient à la famille des Rosacées. Il s'agit d'un arbrearbre de moyenne grandeur (3 à 6 mètres). Sa longévité dépasse rarement 20 ans. Son écorce, verte puis grise en vieillissant, rougit sur sa face exposée au soleilsoleil. Ses feuilles naissent après la floraison. Ses fleurs s'épanouissent sur les rameaux de l'année précédente.   

Le pêcher est un bel arbre fruitier. © J Moon77, Pixabay, DP
Le pêcher est un bel arbre fruitier. © J Moon77, Pixabay, DP

Origines du pêcher

En France, des noyaux de pêchespêches ont été retrouvés parmi les vestiges archéologiques de l'époque gallo-romaine, à Saintes, en Charente-Maritime. Le pêcher est cultivé dans notre pays depuis le Moyen Âge. À Versailles, dans le jardin fruitier de Louis XIV, on y cultivait une quarantaine de variétés différentes, portant, pour la plupart, des noms assez évocateurs comme Téton de VénusVénus, Belle de Chevreuse et Grosse Mignonne.

Exigences

Cette espèceespèce pousse dans presque tous les sols. Évitez quand même les terresterres trop humides et trop calcairescalcaires. Ses besoins en eau sont assez élevés, d'où une nécessité de prévoir un arrosage régulier. Arbre des pays chauds, le pêcher redoute le froid, surtout en période de floraison.

Fleurs de pêcher. © Anad Fontana, Pixabay, DP
Fleurs de pêcher. © Anad Fontana, Pixabay, DP

Pollinisation

Toutes les variétés de pêchers sont autofertiles et ne réclament donc pas la présence voisine d'une autre variété.

Pêches jaunes. © Free-Photos, Pixabay, DP
Pêches jaunes. © Free-Photos, Pixabay, DP

Variétés : Springtime, Anita et Royal Gold

  • Springtime offre un arbre très vigoureux et des fruits précoces de calibre moyen, de forme allongée, bien colorés en rouge sur fond blanc.
  • Anita vous permettra de récolter des pêches très grosses, bien rondes, à épidermeépiderme très lisse et d'excellente qualité gustative.
  • Royal Gold a des fruits moyens, allongés et à épiderme rouge brillant sur fond jaune et à chair jaune.

Votre pépiniériste pourra vous conseiller utilement sur ce choix.

Taille du pêcher

Le pêcher peut être conduit sous différentes formes : la demi-tige, le gobelet libre ou même le U simple. Vous allez pouvoir effectuer vos différentes tailles en hiverhiver. À la fin des deux premières années, écimez le sommet de cet arbre, dans le but de limiter une croissance verticale de ses branches. En été, si les rameaux d'une branche sont surchargés de tout petits fruits, vous en conserverez seulement deux par rameau et vous taillerez au-dessus.

Ennemis

La cloque est une grave maladie du pêcher qui se manifeste au niveau de ses feuilles, qui s'enroulent et se cloquent. Supprimez les feuilles atteintes et, en novembre, traitez avec de la bouillie bordelaisebouillie bordelaise, à base de cuivrecuivre. La tordeuse orientale est un papillon qui s'en prend aussi à cette espèce, avec la formation de jeunes pousses ayant tendance à se recourber, à noircir et à se dessécher. Supprimez les feuilles atteintes et traitez si nécessaire, à partir de la formation des fruits.

Cueillette et conservation des pêches

Vous reconnaîtrez que vos pêches méritent d'être récoltées lorsque des guêpes commenceront à les grignoter ! Ces fruits seront mûrs lorsque vous pourrez légèrement enfoncer un doigt dans leur chair. Aussitôt cueillis, vos fruits devront être consommés sans attendre ou transformés en compotes et en confitures.

Bon à savoir

Il existe de petits pêchers hauts comme trois pommes que les pépiniéristes préconisent pour une culture dans de gros pots à placer sur une terrasseterrasse. Ces arbustes produisent de gros fruits.