Maison

Le châtaigner : plantation, feuilles, fruits et fleurs

Dossier - Créer un verger : nos conseils et astuces
DossierClassé sous :jardin , Jardinage , arbre

Découvrez dans ce dossier tout ce qu’il faut savoir pour créer un verger. Nos conseils et astuces vous aideront pas à pas et vous pourrez bientôt vous régaler en savourant vos propres fruits !

  
DossiersCréer un verger : nos conseils et astuces
 

Le châtaignier (Castanea sativa) est un arbre de la famille des Fagacées. Cette espèce à cime étalée mesure souvent 10 m de hauteur. Ses feuilles luisantes, d'une longueur d'une vingtaine de centimètres, sont en forme de lances et dentelées. Ses fleurs éclosent de mai à juillet, sous la forme d'une profusion de chatons jaunes qui illuminent l'arbre et attirent les abeilles. Ses fruits, contrairement à ceux de son cousin, le marronnier, sont groupés par deux dans une bogue épineuse.

Le châtaigner : plantation, feuilles, fruits et fleurs. Ici, châtaignes dont on fait une délicieuse farine. © LSC, Pixabay, DP

Origines du châtaignier

Le châtaignier est un arbre spontané autour de la Méditerranée. Son nom provient du grec kastanon, faisant référence à Kastanon, une ville de Thessalie renommée dans l'Antiquité pour la qualité des châtaignes qu'on y récoltait. Avec un million d'hectares, cette espèce est la troisième essence feuillue française. En Limousin, la châtaigne était la principale source de nourriture aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Exigences

Il s'agit d'un arbre des terrains granitiques ou siliceux. Il affectionne les sols assez légers, frais et de préférence profonds. Cette espèce est capable de s'accommoder également des terres pauvres de faible épaisseur, à condition que celles-ci soient saines. Le châtaignier n'aime pas le soleil brûlant, ni les grands froids. Il fructifie là où le climat permet à la vigne de mûrir ses fruits.

Pollinisation

Le châtaignier est une espèce autofertile et qui ne réclame donc pas la présence voisine d'arbres de variétés différentes.

La châtaigne d'Europe cuite est une bonne source de manganèse. © Kesim Kesgin, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Variétés : Marron de Lyon, Marigoule et Maraval

  • Marron de Lyon est une obtention de très bonne qualité, à gros fruits arrondis et à la chair tendre et sucrée.
  • Marigoule et Maraval produisent des marrons plus petits et ne fructifient que dans le sud de la France.

Votre pépiniériste pourra vous conseiller utilement sur ce choix.

Taille du châtaignier

Quelques années après sa plantation, le châtaignier gagne toujours à être éclairci par le biais d'un élagage, à renouveler tous les trois ans. Mastiquez convenablement les plaies de taille, afin de ne pas provoquer l'apparition d'une maladie grave, l'encre.

Ennemis

Le châtaignier peut fortement souffrir de chancres. La portion terminale de certains rameaux a tendance alors à se dessécher durant la belle saison. Les feuilles roussies restent accrochées aux rameaux pendant l'hiver. La maladie de l'encre, quant à elle, est provoquée par un champignon, le Phytophthora cinnamomi, dont le chevelu attaque les racines et la base du tronc. L'écorce se craquelle alors et une sève noirâtre (d'où le nom de l'affection) s'écoule par les déchirures provoquées. Au sommet des sujets atteints, le dessèchement du feuillage est tout à fait caractéristique. On peut prévenir ce fléau par une désinfection préalable du sol avec un produit spécialisé.

Cueillette et conservation des châtaignes

Effectuez ce travail le plus rapidement possible après la chute des châtaignes. Ne ramassez que les fruits les plus sains. Évitez de placer votre récolte dans une caisse fermée, trop peu aérée et surveillez les attaques des rongeurs.

Bon à savoir

Mettez à tremper vos châtaignes, aussitôt après leur récolte, dans des récipients emplis d'eau, cela pendant toute une nuit. Laissez-les ensuite s'égoutter pendant une demi-journée puis disposez-les en couches alternées avec du sable, dont vous recouvrirez le tas.